Les affiches ont été collées à la fenêtre, au rez-de-chaussée, face à une photographie du député Sklavounos. L'une d'elles montre les mots «justice pour les victimes d'agressions sexuelles» entourés de deux poings fermés.

Des autocollants apposés au bureau de circonscription de Sklavounos

Des affiches ont été apposées sur la vitrine de l'immeuble du nord de Montréal où se trouve le bureau de circonscription du député indépendant Gerry Sklavounos.
L'immeuble est situé sur le boulevard Saint-Laurent, entre les rues Faillon et Villeray.
Les affiches ont été collées à la fenêtre, au rez-de-chaussée, face à une photographie du député Sklavounos. L'une d'elles montre les mots «justice pour les victimes d'agressions sexuelles» entourés de deux poings fermés.
Ces gestes ont été posés quelques heures après que le député ait tenu une conférence de presse dans sa circonscription de Laurier-Dorion pour s'expliquer sur son comportement passé et futur envers les femmes. Il a aussi annoncé son intention de retourner à l'Assemblée nationale dès la semaine prochaine et de vouloir réintégrer le caucus du Parti libéral du Québec (PLQ).
Gerry Sklavounos a récemment été blanchi par le Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP) d'une allégation d'agression sexuelle.
Il fait l'objet de diverses allégations à caractère sexuel provenant de jeunes femmes ayant travaillé à l'Assemblée nationale, stagiaires et pages, mais aucune plainte formelle contre lui n'a jusqu'ici été déposée.