Les vitres arrière de deux abribus ont été pulvérisées à l’aide d’un marteau, à proximité de la Bibliothèque Gabrielle-Roy.

Des abribus fracassés dans Limoilou et Saint-Roch

Trois abribus ont été amochés dans les quartiers Limoilou et Saint-Roch, tôt, samedi matin. Les deux gestes seraient toutefois isolés, selon le Service de police de la ville de Québec (SPVQ). Un seul suspect a été arrêté.

Un premier abribus a été entièrement fracassé vers 4h30, au coin de la 18e rue et de la 8e avenue, près de l’École secondaire Jean-de-Brébeuf, dans Limoilou. 

L’identité judiciaire a été envoyée sur place afin de déterminer comment la vitre a pu ainsi «exploser». 

Aucun autre suspect n’est dans la mire des policiers pour l’instant.

Deux heures plus tard, vers 6h25, les policiers du SPVQ ont reçu un appel provenant d’un dépanneur. Un homme de 25 ans disant vouloir «tout briser», apparemment intoxiqué, selon le lieutenant Éric Aubé, est sorti du commerce pour pulvériser les vitres arrière de deux abribus à l’aide d’un marteau, à proximité de la Bibliothèque Gabrielle-Roy, sur la rue Saint-Joseph Est. 

Il aurait été aperçu en train d’importuner des passants avant de commettre les méfaits.

Le suspect, qui avait «des conditions à respecter», est détenu depuis son arrestation. Il a comparu vers midi.

Il serait surprenant que les deux méfaits soient reliés, estime le SPVQ.