Les policiers sont à la recherche d'indices qui pourraient expliquer les circonstances du décès de Maximilien Frenette, 19 ans, dont le corps a été trouvé samedi dans la rivière Saint-Charles.

Décès de Maximilien Frenette: toujours en quête d'indices

Après avoir repêché le corps de Maximilien Frenette dans la rivière Saint-Charles, samedi, la police recherche toujours des indices qui pourraient expliquer les circonstances nébuleuses de sa mort.
Les policiers concentrent les recherches dans l'eau comme sur les berges sur la portion de rivière située entre le pont Lavigueur, rue de la Pointe-aux-Lièvres, et le pont Drouin, qui mène à la 4e rue dans Limoilou.
Samedi, c'est une passante qui a aperçu vers 17h30 la dépouille du jeune homme de 19 ans flotter sur la rivière, à la hauteur du pont de la Croix-Rouge, autre nom pour désigner le pont Drouin. Elle a finalement été récupérée près de la marina Saint-Roch. 
Maximilien était disparu depuis le 26 mai. Il avait quitté un ami à l'intersection du boulevard Charest Est et de la rue de la Couronne, dans le quartier Saint-Roch, vers 3h30 pour se rendre chez lui dans le sud de Charlesbourg, muni de son longboard. Il n'a jamais été revu.
Une autopsie judiciaire permettra peut-être de mieux comprendre les circonstances du décès. Par exemple, elle permettra de savoir combien de temps il a séjourné dans l'eau. Bien qu'il a été retrouvé dans la Saint-Charles, la noyade n'est peut-être pas la cause première.
Aucune hypothèse écartée
En fait, la police n'écarte actuellement aucune hypothèse: suicide, accident ou même un acte criminel. C'est surtout pour écarter cette dernière option que les policiers mettent autant d'énergie à la recherche d'indices. 
Dimanche matin, on pensait bien avoir trouvé le longboard de Maximilien à la suite d'un appel d'un citoyen. Il s'agissait plutôt d'un skateboard, plus court. Celui de Maximilien est facilement reconnaissable parce qu'il l'avait personnalisé. 
L'agente Cindy Paré précise que les policiers doivent faire le tri parmi les indices potentiels retrouvés parce que les berges de la rivière recèlent d'objets divers laissés ça et là. 
Sur Facebook, ses proches ont commencé leur deuil. Sans relâche, ses parents qui habitent sur la Côte-Nord disent avoir recherché Maximilien par divers moyens. La triste nouvelle du décès de leur fils est parvenue au lendemain de leur arrivée à Québec pour se joindre aux recherches dans la Capitale.
Maximilien Frenette, 19 ans
Le service de l'identité judiciaire et l'unité de recherche participent aux recherches qui pourraient se poursuivre encore quelques jours. Dimanche, les recherches ont cessé en fin d'après-midi sans avoir pu trouver d'indices significatifs.
Vendredi, les policiers avaient sollicité de nouveau l'aide du public pour retrouver le jeune homme, qui aurait fréquenté le bar La Ninkasi sur la rue Saint-Jean le soir de sa disparition. Deux témoins potentiellement importants, un homme et une femme qui aurait mangé du homard en compagnie de M. Frenette, dans la nuit du 25 au 26 mai, sont toujours recherchés par les autorités.
Tout renseignement en lien avec cette affaire peut être communiqué en toute confidentialité au 418-641-2447 ou au 911 pour une intervention immédiate.