Richard Henry Bain est accusé relativement à la fusillade survenue lors de la soirée de la victoire de Pauline Marois au Métropolis, en 2012, à Montréal.

Début des délibérations dans le procès de Bain

Les jurés ont commencé à délibérer, samedi, dernière étape du procès pour meurtre de l'homme accusé dans la fusillade au Métropolis et déjà, ils avaient interrompu leurs discussions en matinée puisqu'ils avaient une question.
Le jury a convoqué le juge pour qu'il leur fournisse des instructions écrites sur les possibles verdicts qui pourraient être rendus à l'endroit de Richard Henry Bain, qui est accusé de meurtre prémédité et de trois chefs de tentative de meurtre.
Le juge Guy Cournoyer, qui avait énoncé oralement les instructions au jury vendredi après-midi, devrait leur remettre une version écrite pendant la journée.
Le technicien de scène Denis Blanchette a été abattu au Métropolis, le 4 septembre 2012, alors qu'il travaillait au Métropolis, où s'étaient rassemblés les militants du Parti québécois (PQ) pour célébrer la victoire de l'ex-première ministre Pauline Marois.
Les avocats de Richard Henry Bain soutiennent que leur client avait des troubles mentaux le soir de la fusillade, mais les procureurs plaident plutôt que son geste était prémédité.
Les procureurs se basent sur des notes qu'il avait écrites en novembre 2012 dans lesquelles il expliquait que son plan était de tuer le plus de séparatistes. Il avait également affirmé que si son arme ne s'était pas enrayée, il aurait continué à tirer pour tuer Mme Marois.