Coupable du leurre informatique de 5 ados

Un jeune évaluateur de maisons, Frédérik Fortin, 23 ans, domicilié en Gaspésie, est condamné à 30 mois de prison pour leurre informatique de cinq adolescentes.

Entre septembre 2016 et mars 2017, Fortin s’est créé successivement plusieurs profils fictifs sur l’application Snapchat de son téléphone intelligent. Il essayait ensuite d’entrer dans les contacts de jeunes utilisatrices. Si les filles le bloquaient, Fortin insistait, a expliqué la procureure de la Couronne Me Valérie Lahaie. 

Il a envoyé des photos de ses parties génitales et exigeait en retour des photos «coquines» — selon ses dires — puis des photos des filles nues. Si les adolescentes refusaient, Fortin menaçait de diffuser les premières photos envoyées. 

Les plaignantes se sont senties harcelées et certaines ont dû recourir à de l’aide psychologique pour vaincre leur anxiété. 

L’avocate de Frédérik Fortin, Me Florence Boucher Cossette, a tenté de convaincre la juge Johanne Roy de permettre à son client d’utiliser Internet sous la supervision d’un adulte au courant des crimes. 

«Monsieur a besoin d’Internet pour un millier de choses, a plaidé Me Boucher Cossette. Son utilisation sera plus fonctionnelle que ludique.» 

La juge a refusé, rappelant que les thérapeutes qui accompagnent l’accusé recommandent de restreindre son accès au Web. Après avoir plaidé coupable et avant de partir purger sa peine de détention de 30 mois — la peine minimale pour cinq leurres informatiques portés par voies sommaire — Fortin a présenté ses excuses aux adolescentes et à leur famille.