Philippe Couillard a participé mardi à la conférence de l'UNESCO sur la radicalisation tenue à Québec.

Couillard dénonce la surveillance policière des journalistes

Le premier ministre Philippe Couillard dénonce la surveillance des journalistes par des policiers.
«On peut bien sûr dénoncer tout ça», a-t-il commenté en marge de la conférence de l'UNESCO sur la radicalisation qui se tient à Québec. «On veut rappeler quels sont les principes fondamentaux qui sont en jeu, pourquoi c'est important de s'en occuper de façon excessivement active et sérieuse parce qu'il y va des principes, des socles, de notre société démocratique.»
«Il y a des principes de société de la plus haute importance qui sont en jeu, dont celui de la liberté de la presse.»
On apprenait lundi matin que le journaliste de La Presse Patrick Lagacé a été surveillé par le Service de police de la Ville de Montréal. D'autres collègues l'ont probablement aussi été.
Plus de détails à venir...