Une équipe de pompiers forestiers à l'oeuvre en Colombie-Britannique

Colombie-Britannique: les feux de forêt pourraient empirer

La situation des incendies de forêt en Colombie-Britannique devrait s'aggraver au cours de la fin de semaine, les responsables prédisant que des vents plus soutenus attiseront des dizaines de feux ayant forcé plus de 16 000 personnes à quitter leur domicile.
Le directeur de l'information du service de lutte contre les incendies de forêt de la province, Kevin Skrepnek, a affirmé jeudi que le léger répit de la météo au cours des quelques derniers jours cessera avec l'arrivée d'un front froid qui devrait entraîner des vents importants dans la majeure partie du sud de la province.
Environ 680 incendies ont ravagé 1110 kilomètres carrés d'herbes, d'arbustes, de forêts et dans certains cas, de secteurs résidentiels, depuis le début de la saison en avril, a indiqué M. Skrepnek.
Il y avait plus de 180 incendies de forêt qui brûlaient à travers la province, jeudi après-midi.
Robert Turner, de la gestion des services d'urgence, a affirmé qu'environ 9430 évacués - sur un total évalué à 16 250 - s'étaient enregistrés auprès de la Croix-Rouge canadienne. Environ 1800 familles devaient avoir reçu une aide de 600 $ de la part de la province avant la fin de la journée, jeudi, a dit M. Turner.
La SOPFEU a déjà expédié 200 motopompes (photo) pour soutenir les efforts de la Colombie-Britannique.
Plus de 3100 personnes ont été enregistrées pour combattre les flammes, incluant les pompiers et le personnel de soutien, dont près de 400 venant de l'extérieur de la province en renfort.
«La principale inquiétude météo est le portrait prévu en fin de semaine. Les vents ont été un élément majeur en termes d'activités d'incendies jusqu'à maintenant au cours des quelques dernières semaines, donc il s'agit assurément d'une source d'inquiétude», a souligné M. Skrepnek.
Un vaste territoire du centre de la Colombie-Britannique est par ailleurs interdit d'accès aux voyageurs et aux campeurs afin de prévenir d'autres incendies de forêt dans cette région.  
La SOPFEU envoie des renforts 
La Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU) déploie 40 pompiers forestiers québécois pour prêter main-forte au millier de sapeurs qui combattent les gigantesques feux de la Colombie-Britannique.
La quarantaine de pompiers, accompagnée de deux chefs de section et d'un représentant d'agence quitteront le Québec pour Kamloops lundi pour une mission de 14 jours. Un spécialiste en comportement des incendies et un officier d'information partent aussi jeudi.
La SOPFEU a déjà expédié 200 motopompes pour soutenir la province de l'ouest.
«Pour ce qui est du plus long terme, ça va dépendre des conditions météo en Colombie-Britannique dans les prochaines semaines [...] On va demeurer attentif à leurs besoins, mais à l'heure actuelle, c'est ce qui nous a été demandé d'envoyer», a expliqué la porte-parole de la SOPFEU, Émilie Bégin.
La SOPFEU ne prévoit pas pour l'heure, déployer de pompiers supplémentaires dans l'ouest du pays. Il n'est pas exclu néanmoins que d'autres sapeurs quittent au retour des pompiers québécois dans une vingtaine de jours «sauf que c'est encore trop tôt» pour l'envisager.
La société a aussi mis en disponibilité deux avions-citernes, dont les services n'ont pas encore été sollicités par le Centre interservices des feux de forêt du Canada.  avec La Presse canadienne