Une peine de cinq mois de prison est imposée à un homme qui a volé un bulldozer pour aller s’acheter de la bière à l’épicerie du coin, alors qu’il était en état d’ébriété, à Gatineau.

Cinq mois pour avoir été ivre aux commandes d’un bulldozer volé

Une peine de cinq mois de prison est imposée à un homme qui a volé un bulldozer pour aller s’acheter de la bière à l’épicerie du coin, alors qu’il était en état d’ébriété, à Gatineau.

Les événements se sont produits le soir du 4 juin 2016. Éméché, Willard Glen De Rainville a eu la mauvaise idée de s’emparer du véhicule stationné aux Promenades Gatineau.

Les policiers de Gatineau l’ont arrêté sur la rue St-Rosaire, après un bref passage sur le chemin de la Savane. Le conducteur a échoué l’alcootest.

Dans le cadre de son procès, M. De Rainville a dit qu’il avait entamé des thérapies pour cesser de consommer. Au moment de recevoir sa sentence, mercredi, il a répété au juge Mark Philippe qu’il était sobre depuis plusieurs mois et qu’il multipliait les efforts pour s’améliorer.

Le magistrat n’a cependant pas aimé que l’accusé « minimise ses gestes » en évoquant le fait qu’il n’avait pris qu’un « petit bulldozer » alors qu’il y en avait de plus gros à proximité.

Selon l’avocat de la défense, Me Jacques Belley, l’état de santé précaire de son client aurait dû lui éviter la prison ferme.

Le juge n’était pas de cet avis. Selon le tribunal, M. Rainville s’est « victimisé » dans cette histoire. « La puissance d’un tel véhicule, a commenté le juge Philippe, a rendu cette aventure dangereuse. »

Personne n’a été blessé, le soir du 4 juin 2016, bien que plusieurs parcelles gazonnées aient été arrachées par le passage de l’engin.

Dans le cadre de son procès, l’accusé a dit assumer ses gestes, et ses conséquences.