L’école primaire le Trait-d’Union à Saint-Prosper.

Cinq heures de confinement barricadé pour les élèves de deux écoles en Beauce

MONTRÉAL — Des élèves de deux écoles de Saint-Prosper, en Beauce, ont passé la journée de vendredi en confinement barricadé après le signalement de la présence d’un homme possiblement armé dans leur secteur.

Le confinement a été décrété vers 10h15, selon la direction de la Polyvalente des Abénaquis, située sur la 25e Avenue. Dans un message diffusé sur le site Web de la polyvalente, on y indique que cette mesure touchait également l’école primaire du Trait-d’Union, située sur la 18e Avenue.

À la Sûreté du Québec (SQ), le sergent Louis-Philippe Bibeau a confirmé que les élèves étaient toujours à l’intérieur de leur établissement scolaire vers 14h30 alors que les policiers cherchaient à sécuriser les lieux.

Ils ont ratissé les environs, dont un secteur boisé, à la recherche de l’individu en question. Un hélicoptère de la SQ et un maître-chien ont notamment été mis à contribution.

D’après les premières constatations, les élèves ne semblaient pas être en danger, d’autant plus qu’aucune menace directe n’a été faite, a déclaré la SQ.

Les autorités ont agi par mesure préventive en déployant les plans d’urgences, de sorte que les jeunes ne pouvaient retourner chez eux tant et aussi longtemps qu’ils n’avaient pas reçu le feu vert des autorités.

Le confinement barricadé a finalement été levé à l’école primaire aux alentours de 15h30, soit cinq heures plus tard. Au même moment à l’école secondaire, l’évacuation n’était que partielle et sous surveillance, mais vers 17h, tous les élèves avaient quitté l’établissement sans incident, a indiqué la SQ.

Tout a commencé par un appel en matinée aux policiers de la SQ de la MRC des Etchemins concernant un individu, âgé de la cinquantaine, au comportement suspect. Selon le signalement, ce dernier marchait sur la 25e Avenue et semblait être en possession d’un objet qui pouvait ressembler à une arme longue.

À 19h, les policiers n’avaient toujours aucune trace de cet individu et des recherches étaient en cours dans un boisé près des écoles, selon la SQ. Si quelqu’un croit être l’homme recherché et qu’il s’agit d’un malentendu, il est appelé à contacter les policiers au 1 800 659-4264.

Quant aux élèves et aux employés de ces deux écoles, ils peuvent avoir accès aux services de psychologues ou d’autres professionnels, a indiqué la direction de la Polyvalente des Abénaquis.