Jonathan Bettez

Cause de Jonathan Bettez remise en mai

TROIS-RIVIÈRES — C’est le 1er mai que devrait commencer la conférence de gestion dans la cause de Jonathan Bettez, accusé de pornographie juvénile.

À cette occasion, le juge Jacques Lacoursière devra rencontrer les parties afin de convenir des modalités et de l’échéancier entourant l’audition de requêtes en divulgation présentées par la défense. Une fois que celles-ci auront été débattues et que le juge aura rendu sa décision, les dates du procès de Bettez pourront ensuite être fixées.

Le procureur de la Couronne, Me Jean-Marc Poirier, a par ailleurs réclamé, mardi, la levée des scellés sur 13 autres mandats émis dans l’affaire Bettez. Ces documents pourront donc être remis à la défense tel que demandé bien que certaines informations y seront caviardées. Cela avait été le cas à l’automne dernier pour 22 mandats ayant conduit à l’arrestation de Jonathan Bettez et plus précisément des affidavits qu’ils contenaient.

Hormis ces nouveaux documents qui seront acheminés à la défense, la Couronne a fait savoir que la communication de la preuve dans cette affaire était désormais complétée.

Jonathan Bettez avait été arrêté par la police trifluvienne le 29 août 2016. Des perquisitions avaient été effectuées à son lieu de travail et dans deux résidences de Trois-Rivières. Du matériel informatique avait alors été saisi. En décembre dernier au terme d’une enquête préliminaire, il avait été cité à subir un procès sur les dix accusations portées contre lui pour de la pornographie juvénile, soit possession et d’accession à de la pornographie juvénile entre le 30 septembre 2013 et le 29 août 2016, de même que possession, distribution et accession entre novembre 2009 et septembre 2013.