Bogue informatique généralisé dans les palais de justice

Une panne électrique majeure à Montréal a fait flancher les systèmes informatiques et paralysé en partie tous les palais de justice de la province, forçant des juges à reporter des procès.
Téléphone, courriel, site Web, visioconférence, enregistrement officiel de la cour et même les photocopieurs; tout ce qui dépend du système informatique de l'appareil judiciaire est devenu inopérant lundi, durant la majeure partie de la journée, après une panne électrique.
Le ministère de la Justice, la magistrature et le Directeur des poursuites criminelles et pénales étaient aussi touchés.
En milieu d'après-midi, le ministère de la Justice annonçait que les systèmes informatiques étaient remis en fonction graduellement afin d'assurer leur stabilité. 
Procès reportés
Si les opérations routinières dans les palais de justice, comme la fixation de dates de procédures, ont pu continuer comme à l'habitude, certains procès ont souffert de la défaillance.
Des juges, en Cour supérieure et à la Cour du Québec, ont en effet préféré reporter l'audience puisqu'ils n'avaient pas accès au système d'enregistrement officiel de la cour.
Une analyse de l'événement sera faite au cours des prochains jours afin de déterminer si les systèmes informatiques du ministère de la Justice sont suffisamment protégés en cas de panne.