Le corps a été découvert vendredi soir au fond d’une carrière à béton située à proximité de l’école secondaire Samuel-de-Champlain.

Beauport: le corps découvert est celui d'Aurélien Chuop-Mourareau

C'est finalement le corps d'Aurélien Chuop-Mourareau, 16 ans, disparu depuis mercredi matin, qui a été trouvé vendredi soir au fond d’une carrière à béton située près de l’école secondaire Samuel-de-Champlain, dans l’arrondissement de Beauport.

Le SPVQ a confirmé l'information samedi matin. Les policiers ont poursuivi les recherches aux alentours de la carrière, une partie de la matinée samedi.

La porte-parole, Mélissa Cliche, a confirmé qu'une autopsie serait pratiquée lundi sur le corps de la jeune victime, afin de déterminer les circonstances de son décès.

LIRE AUSSI: Mort d'Aurélien: cellule de crise à la polyvalente de l'Ancienne-Lorette

Le corps a été trouvé par des agents en VTT de l’unité de soutien en recherche du SPVQ, vendredi en début de soirée. Il gisait au pied d’une immense paroi de la carrière.

L'enquête tentera maintenant de déterminer si l'adolescent a pu être victime d’une chute, volontaire ou accidentelle, ou encore d’un crime. Le SPVQ n’écarte aucune hypothèse à ce stade-ci, a insisté Mme Cliche.

Après avoir passé la journée de vendredi à fouiller les alentours de l’école polyvalente de L’Ancienne-Lorette, que fréquente l’adolescent, le SPVQ a concentré ses efforts dans le secteur de Beauport, en fin de journée. Selon nos informations, le disparu aurait été aperçu près de l’école secondaire Samuel-de-Champlain, mercredi midi.

Aurélien Chuop-Mourareau

Avant de lancer des recherches dans Beauport, le SPVQ a déployé un poste de commandement toute la journée de vendredi à la polyvalente de L’Ancienne-Lorette, dernier endroit où le disparu a été vu.

Selon des témoins, il a assisté à son premier cours de la journée avant de lever les feutres vers 10h30. Il n’est jamais rentré à la maison et sa disparition a été signalée peu après 22h mercredi par ses tuteurs légaux, lui qui réside avec une famille d’accueil.    

Des membres de l’unité de soutien de recherche avaient quant à eux ratissé les boisés entourant l’école secondaire et le complexe sportif de L’Ancienne-Lorette. Des portions de la rivière Lorette ont aussi été explorées, sans que le moindre indice n'y soit trouvé.

Aurélien Chuop-Mourareau, étudiant de secondaire 5, complétait sa première année scolaire à la polyvalente. 

La commission scolaire des Découvreurs se prépare de son côté à toute éventualité. Une cellule de crise sera mise en place pour accompagner les élèves. Du soutien psychologique sera offert pour ceux qui en ressentiraient le besoin, a expliqué le porte-parole Alain Vézina. Au cours des derniers jours, deux amis de la victime ont notamment été rencontrés afin de «ventiler» leurs émotions.