Ancien prof coupable de contacts sexuels sur un ado

Un enseignant retraité de l'Externat Saint-Jean-Eudes de Québec a reconnu avoir eu des contacts sexuels durant deux ans avec un adolescent qu'il aidait pour ses travaux scolaires.
Alain Lapointe, 66 ans, retraité de l'enseignement depuis 2008, s'est fait arrêter en décembre 2016 aux douanes de l'aéroport Pierre-Elliot-Trudeau. En fouillant la caméra de Lapointe, les agents ont trouvé des images d'un adolescent nu.
Alain Lapointe a rapidement avoué qu'il fréquentait le jeune homme de 15 ans. Une amie lui avait demandé d'aider l'adolescent pour ses travaux scolaires. Il l'avait aussi embaûché comme concierge.
Le sexagénaire et l'adolescent se voyait au moins à tous les mois. Les attouchements ont cédé leur place à des gestes de masturbation. Lapointe a aussi demandé à l'adolescent de le pénétrer. 
De nombreux ébats ont été filmés par l'ancien enseignant. Lapointe a ainsi plaidé coupable à une accusation de possession de pornographie juvénile en plus des accusations de contact sexuel et d'incitation à des contacts sexuels.
Attentat à la pudeur
L'ancien enseignant a aussi reconnu sa culpabilité à deux chefs d'attentat à la pudeur. Alors qu'il était animateur pour un club 4H en 1968, à l'âge de 18 ans, Lapointe a caressé un jeune campeur de 11 ans.
Six ans plus tard, maintenant directeur d'un camp d'été, Lapointe a fait des attouchements à un jeune âgé d'environ 10 ans.
Alain Lapointe est déjà suivi par un sexologue. Il se prêtera à une évaluation formelle avant de recevoir sa sentence, plus tard cet hiver.