Condamné à 30 mois de prison à la fin septembre, Steven Donusz Vallée en appellera de sa peine pour agressions sexuelles sur un mineur.

Agressions sexuelles sur un mineur: le cas de Donusz Vallée ira en appel

La Cour d'appel accepte la demande d'un homme de Sainte-Anne-des-Monts d'interjeter appel de sa peine d'emprisonnement.
Après plus de trois ans de procédures, Steven Donusz Vallée a été condamné à 30 mois de prison par le juge Jules Berthelot, le 23 septembre, après avoir été reconnu coupable de deux des quatre chefs d'accusation qui pesaient contre lui pour agressions sexuelles sur un mineur. L'appel sera entendu le 19 mai à Québec.
Dans sa requête visant à obtenir l'autorisation d'interjeter appel, son procureur s'appuyait sur l'inexistence d'antécédents judiciaires de son client et sur son consentement à suivre une thérapie visant à contrôler ses pulsions sexuelles déviantes. Me Hugo Caissy suggérait une sentence de douze mois.
Donusz Vallée avait été arrêté en 2013 pour des délits sexuels sur un garçon. Alors âgé de 30 ans, l'homme était propriétaire d'une agence d'animation pour enfants.