Saguenay abandonne sa poursuite contre l’Hôtel Plaza de La Baie, qui avait accueilli en septembre dans son stationnement le studio mobile de la boîte de production pornographique montréalaise AD4X

AD4X au Plaza: la Ville abandonne la poursuite

À quelques jours de l’ouverture du procès, Saguenay abandonne sa poursuite contre l’Hôtel Plaza de La Baie, en lien avec les auditions XXX d’AD4X tenues en septembre. La Ville ne croyait pas être en mesure de convaincre le tribunal hors de tout doute raisonnable.

Saguenay en a fait l’annonce vendredi en fin d’après-midi via un communiqué de presse, au lendemain de l’organisation d’un nouveau «casting» XXX de la boîte de production pornographique AD4X à Saguenay, dans un autobus modifié garé à l’arrière du bar L’Illusion de Chicoutimi.

La Ville soutient que le retrait de la poursuite permettra d’éviter la tenue d’un procès «qui nécessiterait des démarches coûteuses en argent et en ressources humaines». 

«Le contentieux de Saguenay ne croyait pas être en mesure de remplir son fardeau de preuves hors de tout doute raisonnable», est-il évoqué ensuite, pour justifier l’abandon des démarches judiciaires.

Le procès opposant Saguenay et l’Hôtel Plaza devait se tenir mardi à la cour municipale. L’établissement avait reçu peu après la tenue du tournage deux constats d’infraction de 1284$ chacun.

Saguenay reprochait tout d’abord à l’Hôtel Plaza de ne pas avoir respecté l’article 430 du règlement de zonage concernant l’usage de certains bâtiments. La seconde infraction ciblait l’article 543 sur l’usage et les activités reliées aux endroits publics.

Les auditions s’étaient déroulées dans le studio mobile de l’entreprise montréalaise, sur le terrain de l’Hôtel Plaza, qui opère également au même endroit le bar Le Paradoxe.

Une bonne nouvelle, selon le propriétaire

Joint peu après l’annonce de Saguenay, le propriétaire de l’hôtel, Marc-Antoine Blackburn, ignorait que la municipalité venait de retirer sa poursuite. Il n’avait pas eu plus tôt dans la journée de contacts avec la Ville ou avec son avocat, le criminaliste Charles Cantin, qui représentait gratuitement l’établissement dans ce dossier.

«C’est une bonne nouvelle, c’est sûr, a réagi le propriétaire. Je n’avais pas vraiment de craintes, car je savais qu’on n’avait pas enfreint le règlement, que c’était tiré par les cheveux. Ça ressemblait plus à de l’orgueil d’avoir essayé de m’empêcher de le faire, [après] que j’aie décidé, après m’être informé, que j’avais le droit le faire.»

Néanmoins, il n’a pas l’intention d’accueillir à nouveau l’équipe de tournage pornographique sur le terrain de l’hôtel. «Je pense que c’est le genre de chose qui est le fun de faire une fois, mais on n’a pas du tout l’intention de se coller une étiquette d’auditions pornos», a-t-il affirmé, en soulignant que l’événement a donné une visibilité importante à l’hôtel, surtout en raison de la poursuite de Saguenay.

Le tournage d’AD4X s’était tenu à l’Hôtel Plaza après que la soirée, qui devait avoir lieu initialement au Bistro du fjord de Chicoutimi, ait été annulée.