Mardi, une voiture a happé mortellement une femme qui marchait sur la route 365 à Saint-Raymond, dans Portneuf.

Accidents sur la Route 365 : des élus veulent rencontrer le ministère des Transports

Après qu'un cycliste et une piétonne sont décédés en l'espace de quatre jours dans des accidents sur la route 365, des élus de Portneuf souhaiteraient rencontrer le ministère des Transports afin de vérifier les façons de sécuriser le secteur.
Samedi matin, le cycliste Jacques Samson, 57 ans et originaire de Saint-Basile, est décédé après avoir été frappé par-derrière alors qu'il roulait en bordure de la route en direction sud. Mardi, c'est Jessika Ruest, 24 ans de Saint-Raymond, qui décédait après avoir été heurtée par une automobile qui a dévié de sa trajectoire pour une raison inconnue et qui a aussi arraché une borne-fontaine et un panneau de signalisation dans sa course.
«C'est la première fois que ça se produit, mais il va falloir faire quelque chose parce que la route 365 est de plus en plus achalandée. Il y a plus d'automobiles, mais aussi plus de cyclistes et les gens roulent vite. Il faut que ces gens apprennent à cohabiter. Dans le cas de Saint-Raymond, ça ne semble pas être un cas de vitesse, mais il faudra quand même se pencher là-dessus», a déclaré au Soleil le maire de Pont-Rouge, Ghislain Langlais.
«Il faudra vraiment s'asseoir avec les autres maires et le ministère des Transports pour vérifier quelles actions pourraient être prises, car moi, pour l'instant, je ne sais pas vraiment ce qu'on pourrait faire pour éviter de telles tragédies», poursuit-il, disant également attendre les résultats des enquêtes policières sur les deux accidents mortels.
Selon M. Langlais, la situation concerne toutes les municipalités. «C'est ensemble qu'il faut trouver une solution pour améliorer la sécurité. J'ai l'intention de discuter de cela avec les autres maires à la MRC, car on n'aime pas quand ça arrive chez nous, mais on n'aime pas non plus quand ça arrive ailleurs!»
De son côté, Daniel Dion, maire de Saint-Raymond, semblait moins inquiet même s'il déplorait l'accident qui a coûté la vie à Jessika Ruest. «C'est un malheureux événement qui ne semble cependant avoir rien à voir avec la vitesse. De plus, depuis un an, on a des radars photo régulièrement sur la 365 et la limite de vitesse a été abaissée à 70 km/h sur certaines parties de la route. On ne peut quand même pas mettre ça à 30 km/h», a-t-il réagi.
Il ajoute que ses citoyens ne viennent pas se plaindre de la vitesse sur la toute 365 lors des assemblées du conseil. «C'est certain que tout le monde aimerait que la limite soit à 50 km/h en face de chez eux, mais je ne pense pas que ce soit la solution.»
Le maire de Saint-Raymond se dit toutefois lui aussi ouvert à aborder la question avec le ministère des Transports et ses homologues des autres municipalités de Portneuf. «On peut s'asseoir et en jaser, voir si on peut trouver d'autres solutions.
«C'est vrai qu'il y a énormément de cyclistes et de piétons et qu'on est chanceux qu'il n'y ait pas eu plus d'accidents comme ça. Mais moi, je pense que [les piétons et les cyclistes] ont le droit d'être là aussi. Et ça ne semble pas être des cas où ce sont eux qui ont été imprudents», poursuit-il, invitant les automobilistes à la prudence.