Sur place, des manœuvres de réanimation ont également été pratiquées sur l’une des deux victimes de l’accident.

Accident mortel dans Limoilou

Un homme de 24 ans est décédé alors qu’un autre homme de 34 ans demeurait dimanche dans un état «critique» après que leur véhicule ait violemment percuté un arbre dans le secteur de Limoilou, sur la rue des Chênes Est, en fin d’après-midi.

Une série d’appels sont entrés à la centrale 9-1-1 un peu après 16h30 pour une intervention. Selon le porte-parole du Service de police de la Ville de Québec (SPVQ), David Poitras, les deux personnes à bord ont été transportées vers un centre hospitalier à proximité du lieu de l’accident. Le décès de l’homme de 24 ans a été constaté plus tard à l’hôpital. 

On craindrait pour la vie de l’homme de 34 ans à l’heure actuelle. «Il est dans un état critique», a indiqué le relationniste au Soleil.

La voiture des deux personnes impliquées aurait d’abord percuté une autre automobile stationnée dans la rue, avant de finir sa course contre un arbre. La raison de la sortie de route est toujours inconnue. 

À 30 km/h dans le secteur, la limite de vitesse a fort probablement été dépassée au moment de l’accident, dit le porte-parole. 

Le véhicule des deux occupants est une perte totale. L’autre automobile, qui était stationnée, a elle aussi subi des dommages significatifs. Selon David Poitras, les deux personnes ont dû être évacuées de l’habitacle de l’automobile avec des pinces de désincarcération.

Sur place, des manœuvres de réanimation ont également été pratiquées sur l’une des deux victimes de l’accident.

+

Incompréhension 

Le périmètre érigé sur place bloquait toute la rue, samedi, au passage du Soleil. Les résidents du quartier, estomaqués par la scène, s’entassaient autour des lignes policières pour tenter de comprendre ce qui était arrivé. Une grande incompréhension régnait parmi ces citoyens. «Il est arrivé quoi ici? C’est épeurant», lance l’un d’eux, visiblement choqué par la situation. 

La police de Québec a rencontré des témoins potentiels et des voisins pendant «une bonne partie de la soirée» dimanche, afin de tenter de faire la lumière sur les événements, indique le relationniste du SPVQ. 

«Il y a des résidents, mais peut-être aussi des gens qui marchaient dehors par une belle journée comme ça, explique-t-il. On va vraiment essayer de rencontrer toutes les personnes impliquées.»

Plusieurs enquêteurs, ainsi que des techniciens en scène de crime qui se chargeront de la reconstitution de la scène, étaient également sur place pendant la soirée.

Aucune circulation automobile n’a été possible en soirée dans le secteur, le temps que les enquêteurs puissent bien reconstituer l’accident. «Pour le moment, toutes les hypothèses sont étudiées», conclut David Poitras. L’enquête servira, selon ses dires, à déterminer s’il y avait une intention criminelle derrière l’incident.