La majorité des élèves à bord de l'autobus a été transportée à l'hôpital de Saint-Hyacinthe, pour soigner des blessures mineures comme des «contusions» ou un «choc» subi après l'accident.

Accident d'autobus scolaire en Montérégie: la vitesse serait en cause

Le véhicule étant entré en collision avec un autobus scolaire, vendredi soir, à Mont-Saint-Hilaire, pourrait avoir été impliqué dans une course en vitesse excessive avec une autre automobile avant l'accident ayant fait une victime et plusieurs blessés, selon l'une des hypothèses examinées par la police.
Le capitaine Yanic Parent de la Régie intermunicipale de police Richelieu-Saint-Laurent a indiqué, samedi soir, que cette hypothèse était explorée mais pas confirmée pour l'instant, étant donné que plusieurs autres éléments demeurent sous enquête.
La vitesse excessive de la voiture qui aurait foncé dans l'autobus scolaire sur la route 116 semble se confirmer, étant considérée dans cet accident qui a coûté la vie à la passagère de l'automobile, Danyka Grabosky, âgée de 18 ans, de Beloeil.
Le conducteur, âgé de 19 ans, de Beloeil également, demeure aux soins intensifs à l'hôpital et l'on craint pour sa vie. Il pourrait faire face à des accusations criminelles si l'on détermine que des gestes négligents, aux dires de M. Parent, ont été posés.
Sous la force de l'impact, le gros autobus jaune a versé, provoquant la panique à bord. Les élèves ont pu sortir et la plupart ont été conduits par mesure préventive à l'hôpital de Saint-Hyacinthe. Certains ont été blessés légèrement.
Un coroner fera également enquête. Les véhicules impliqués dans la collision ont été saisis; on tentera de déterminer s'il y avait des problèmes mécaniques.
Des examens toxicologiques sont aussi prévus alors que les enquêteurs continuent d'interroger des témoins.