L'hippodrome de Québec, avant sa démolition

Abus de confiance: Jacques Brulotte plaide coupable de nouveau

L'ex-pdg des hippodromes de Québec, Montréal et Trois-Rivières Jacques Brulotte a, de nouveau, enregistré un plaidoyer de culpabilité à une accusation d'abus de confiance.
Le fonctionnaire retraité, âgé de 73 ans, avait plaidé coupable une première fois à la fin de l'été 2015. Il reconnaissait ainsi avoir touché plus de 75 000 $ de bonis auxquels il n'avait pas droit en raison de son statut d'emploi, se rendant ainsi coupable d'un abus de confiance aux dépens de l'État québécois.
Les faits remontent à la période entre 1997 et 2003, au cours de laquelle Jacques Brulotte était à la tête de la Société nationale du cheval de course (SONACC), organisme dont les pratiques «douteuses et inacceptables» ont été dénoncées par le Vérificateur général du Québec.
À l'étape des représentations sur la peine, Jacques Brulotte a ajouté tellement de nuances et de justifications que la juge Johanne Roy s'est mise à douter de la validité de sa reconnaissance de culpabilité.  L'ex-pdg des hippodromes a fini par être relevé de sa reconnaissance de culpabilité et cheminait vers un procès, sept ans après le début des procédures judiciaires. Alors qu'on devait fixer la date des procédures, Jacques Brulotte a toutefois décidé de plaider à nouveau coupable hier après-midi.
Avant d'accepter, le juge Jean-Louis Lemay a demandé avec insistance à l'accusé si, cette fois-ci, il reconnaissait chacun des faits qu'on lui reprochait, sans restriction. 
Devant une réponse positive, le magistrat a entériné le plaidoyer de culpabilité. Les parties reviendront devant la cour le 7 juillet pour débattre de la peine à imposer.