L'orthésiste Richard Ostiguy, de la Clinique du pied de Québec

87 500 $ d'amende pour la Clinique du pied de Québec

Richard Ostiguy et la Clinique du pied de Québec sont condamnés à payer une amende de 87 500 $ pour pratique illégale de la médecine.
Le Collège des Médecins du Québec et M. Ostiguy ont suggéré d'un commun accord au tribunal le paiement de cette amende, qui correspond à ce qui imposé généralement pour cette infraction, estime l'enquêteur Jean-Louis Granger.
Richard Ostiguy, qui se décrit comme orthésiste, sans être membre de l'Association des orthésistes et prothésistes du Québec ni de l'Ordre des technologues du Québec, aura un an pour s'acquitter de l'amende.
Richard Ostiguy a été reconnu coupable en février de 10 accusations d'exercice illégal de la médecine, la plus grave infraction pénale prévue au Code des professions. Le Collège des Médecins constate que depuis le jugement, l'orthésiste et son employeur se sont amendés.
La clinique est en voie de changer de nom; elle s'appellera possiblement les Orthésistes du pied de Québec, un nom qui n'évoque pas la médecine.
Sarrau blanc rangé
Richard Ostiguy a rangé ses sarraus blancs, déchiré son carnet de prescription et ses dépliants.
«M. Ostiguy nous dit que quand les gens arrivent sans prescription, il les retourne à la maison», explique la procureure du Collège des Médecins, Me Joanie Poirier.
Toutes ces mesures ont un seul but, explique l'enquêteur Granger: s'assurer que le diagnostic soit fait par un professionnel de la santé.
En cour, l'avocat de Richard Ostiguy, Me Claude Saint-Hilaire, a répété que son client voulait continuer de collaborer avec l'ordre professionnel.