«On a pogné une énorme bosse. Tout le monde a levé dans le rafting. Moi, au lieu d'atterrir sur les fesses, mon dos a atterri sur le coin du dossier.»

75 000$ pour du rafting mouvementé au Village vacances Valcartier

Il y a une limite aux sensations fortes. Le Village vacances Valcartier, un grand centre de glissades près de Québec, vient de verser 75 000 $ à une cliente qui s'est fracturée la colonne vertébrale dans une descente de rafting hivernal trop mouvementée.

Le jour fatidique du 23 février 2013, Nathalie Bourgault était la deuxième personne en 24 heures à se briser un os du dos en glissant sur ces pistes enneigées.

Le centre a été condamné à l'indemniser dans un jugement qui vient d'être publié. Même si Mme Bourgault avait choisi une descente classée «très difficile», sa journée de plaisir hivernal n'aurait pas dû se transformer en catastrophe, a déterminé le juge Charles G. Grenier, de la Cour du Québec.

«On a pogné une énorme bosse. Tout le monde a levé dans le rafting. Moi, au lieu d'atterrir sur les fesses, mon dos a atterri sur le coin du dossier. Ça a fait crac», s'est souvenu la femme de Québec en entrevue avec La Presse.

Lire la suite de l'article sur LaPresse.ca