La drogue saisie, répartie dans 63 paquets, est évaluée à environ trois millions de dollars sur le marché noir.

65 kilos de cocaïne saisis au poste frontalier de Lacolle

L'Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) a procédé à la saisie de 65 kilos de cocaïne au poste frontalier de Saint-Bernard-de-Lacolle, en Montérégie, au début de la semaine.
L'Agence a confirmé vendredi matin la spectaculaire saisie, qui a eu lieu lundi soir. La drogue, répartie dans 63 paquets, est évaluée à environ trois millions de dollars sur le marché noir.
Une jeune femme a été arrêtée et a comparu en milieu de semaine.
Selon l'hebdomadaire Le Canada français, Mélanie Daigle, 28 ans, de Saint-Ignace-de-Loyola, a comparu au palais de justice de Saint-Jean-sur-Richelieu pour répondre à des accusations d'importation et de possession de drogue dans le but d'en faire le trafic.
Le procureur de la Couronne s'est opposé à sa remise en liberté. La défense a suggéré que l'enquête sur remise en liberté soit reportée pour la forme au 10 août.
Selon l'ASFC, la conductrice, au volant d'une camionnette, s'était présentée lundi soir à la section commerciale du poste frontalier.
Les agents l'ont renvoyée pour une inspection de son véhicule et lors de l'examen, ils ont trouvé quatre valises remplies de cocaïne.
La conductrice a été mise en état d'arrestation et confiée à la Gendarmerie royale du Canada (GRC), qui a également pris en charge les paquets de cocaïne.
Selon Jacqueline Roby, porte-parole de l'ASFC, les agents ont des outils technologiques pour trouver et tester la drogue. Le test «nik» permet de confirmer ou non la présence de cocaïne.
Depuis le 1er janvier, l'ASFC a réalisé 1886 saisies de drogue au Québec. Seulement à Saint-Bernard-de-Lacolle, les agents ont réalisé 101 saisies de drogue.