26 mois pour une course de rue mortelle

Tommy Boissonneault et Alexandre Lemay ont fait la course après un party pour tester le moteur de leur Acura Integra respective. Le premier est mort après avoir perdu le contrôle de son bolide tandis que le second purgera 26 mois de pénitencier.

Lemay, 28 ans, de La Durantaye dans Bellechasse, a plaidé coupable lundi à une accusation d’avoir causé la mort de son ami par négligence criminelle à l’occasion d’une course de rue le 27 juin 2015.

Les deux jeunes hommes avaient passé l’après-midi et la soirée à boire et consommer des stupéfiants chez des amis à Pintendre sur la Rive-Sud. Ils se sont mis à se relancer sur la force des moteurs de leur voiture, assez similaires, et ont décidé de les tester sur la route.

Lemay et Boissonneault se sont donc mis à faire la course sur environ deux kilomètres. Tommy Boissonneault, qui avait un taux d’alcoolémie de 0,32, a perdu le contrôle de son Acura Intégra à l’angle du rang Des Ruisseaux et de la route Mgr-Bourget.

La voiture a heurté une maison et le conducteur a été éjecté. Le jeune homme est mort sur le coup. Les tests toxicologiques révéleront que Boissonneault avait consommé des métamphétamines et de la cocaïne en plus de l’alcool.

Les résidants du secteur ont été alertés par les cris d’Alexandre Lemay qui cherchait son ami. 

Lemay a d’abord caché les clefs de son véhicule. Mais il a rapidement collaboré avec les policiers, a indiqué le procureur de la Couronne, Me Thomas Jacques.

Le jeune homme vit très mal avec les conséquences de son crime, a ajouté son avocat, Me Luc Picard. «Il y a des images dans la preuve que M. Lemay n’a jamais voulu voir et il a fait des cauchemars longtemps», résume l’avocat.

Le juge Jean Asselin de la Cour du Québec a accepté la suggestion de peine des parties, soit 26 mois à purger à compter de ce jour.