Les sept maisons de pierres collées les unes aux autres faisant 160 mètres de longueur sur 10 mètres de largeur sont abandonnées depuis 1964. Un mur complet sur deux étages sera à reconstruire.

2 travailleurs blessés sur le chantier des Nouvelles-Casernes

Deux travailleurs du chantier des Nouvelles-Casernes, dans le Vieux-Québec, ont été blessés lundi après-midi après l’effondrement d’un mur de pierre.

«Deux employés ont été blessés. On ne craint pas pour leur vie, mais ils ont été transportés à l’hôpital», indique Alexandra Houde, porte-parole de la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST). 

Selon Bill Noonan, porte-parole du Service de protection contre l’incendie de la Ville de Québec, les travailleurs ne se sont pas retrouvés sous les pierres. Ils respiraient et étaient conscients lorsqu’ils ont été secourus. 

L’appel au 9-1-1 est entré vers 13h.  

Deux inspectrices de la CNESST se sont rendues sur place. Elles ont recueilli les preuves qui vont permettre de déterminer les causes de l’accident, toujours inconnues. 

On ignore pour l’instant l’ampleur des dégâts. Chose certaine, un mur complet sur deux étages sera à reconstruire. 

Le chantier a été fermé lundi. «De concert avec la CNESST,  nous nous assurerons de la sécurité du chantier avant la reprise des travaux», précise Anne-Marie Gauthier, porte-parole de la Commission de la capitale nationale du Québec, qui est responsable du chantier. 

Situées au 1, rue de l’Arsenal, près de l’Hôtel-Dieu de Québec, les Nouvelles-Casernes sont les plus grands bâtiments érigés par les autorités en Nouvelle-France. Elles sont été construites entre 1749 et 1752. 

Les sept maisons de pierres collées les unes aux autres faisant 160 mètres de longueur par 10 mètres de large sont abandonnées depuis 1964. Au fil des années, elles ont été abîmées par des incendies et des intempéries. 

Les deux employés respiraient et étaient conscients quand ils ont été secourus.

La Commission de la capitale nationale du Québec s’est vue confier, par le gouvernement du Québec, le mandat de stabiliser les bâtiments érigés il y a plus de 260 ans.

Lors du passage du Soleil sur le chantier en avril, les travaux de sauvetage des Nouvelles-Casernes étaient amorcés. Ils consistaient notamment à démonter les structures de maçonnerie ancestrales abîmées.

L’effondrement du mur d’un des bâtiments devrait retarder les travaux de ce vaste chantier qui ne sera pas mené à terme avant 2020, peut-être 2021. La vocation des Nouvelles-Casernes n’est toujours pas trouvée. 

Un rapport sur l’accident travail sera produit par la CNESST.