La paracycliste de Charlesbourg Marie-Ève Croteau

15 mois de prison pour le vol des vélos d'une cycliste paralympique

Un voleur récidiviste, Marc-André Gamache, a été condamné à 15 mois de prison pour avoir dérobé les deux vélos adaptés de la cycliste paralympique Marie-Ève Croteau, quelques semaines avant les Jeux de Rio.
Dans la nuit du 18 juillet 2016, Gamache, 28 ans, est entré dans le garage souterrain de l'immeuble de l'athlète, sur le boulevard Henri-Bourassa à Charlesbourg, et a forcé le cadenas pour voler les deux bicyclettes, d'une valeur totale de 20 000$.
L'un des deux vélos a été retrouvé quelques jours après le larcin. L'autre est toujours «  dans la brume », pour reprendre l'expression évasive de Gamache.
L'homme d'affaires et cycliste Louis Garneau avait offert un vélo  à Marie-Ève Croteau, qui avait pu quitter pour le Brésil tel que prévu.
En plaidant coupable, le voleur a dit à la juge Marie-Claude Gilbert qu'il n'avait jamais réalisé qu'il subtilisait des vélos adaptés de grande valeur. Les deux vélos avaient deux roues, mais aucune pédale. « Pour moi, c'était un vélo bien normal », a laissé tomber l'individu, qui a tenté de se dédouaner en disant « qu'il était en consommation » au moment des faits.
Précisons que Gamache était aussi en libération conditionnelle et sous le coup d'un couvre-feu.
Marc-André Gamache a poursuivi en lançant qu'il volait parce qu'il ne réussissait pas à trouver d'emploi, avec sa longue feuille de route judiciaire.
La juge Marie-Claude Gilbert a rétorqué qu'il n'en tenait qu'à lui de se prendre en main, régler ses problèmes de toxicomanie et écouter les conseils reçus.
Une fois soustraite la détention provisoire déjà purgée, Marc-André Gamache aura encore six mois de prison à faire. Il sera en probation durant deux ans par la suite.