Journée mondiale du SIDA: les hommes peu touchés par la prévention

OTTAWA - Les efforts mondiaux pour prévenir la transmission VIH échouent à sensibiliser les hommes, a affirmé le directeur d’ONUSIDA, Michel Sidibé, vendredi lors du lancement de son rapport annuel à Ottawa.

Dans certaines régions du continent africain, seulement un tiers des hommes sont capables de dire s’ils sont séropositifs. Cela contribue au «cycle infernal» de la transmission puisque des hommes plus âgés infectent de jeunes femmes, qui à leur tour transmettent le virus à d’autres hommes, a expliqué M. Sidibé.

La prévention doit maintenant tenir compte de cet «angle mort» en faisant la promotion de pratiques sexuelles sûres auprès des hommes et de l’importance d’être testé pour la maladie.

M. Sidibé a tout de même salué les efforts de prévention partout sur la planète en soulignant que, pour la première fois, davantage de personnes porteuses du virus sont sous traitement qu’il y a de personnes atteintes.