Selon les informations obtenues par Le Soleil, le cycliste aurait tenté de dépasser la limite de vitesse de 30 km/h en regardant sur le radar. Il n’aurait pas vu le camion et l’aurait embouti. Le radar l’aurait capté à 35 km/h.

Jeune cycliste blessé grièvement lors d'une collision avec un véhicule stationné

Un garçon de 13 ans a été blessé grièvement après avoir foncé à vélo dans un camion stationné, mercredi après-midi, à Québec.

Vers midi, le garçon roulait sur la rue Marie-Victorin, dans l’arrondissement Sainte-Foy, lorsque l’il a embouti le derrière du camion. Il n’aurait pas porté pas de casque. 

«Les policiers sont arrivés sur place et ont constaté des blessures sérieuses. Le jeune a été transporté vers un centre hospitalier», indique Étienne Doyon, porte-parole du SPVQ. 

M. Doyon n’était pas en mesure de préciser les circonstances de la collision, mercredi. 

Selon les informations obtenues par Le Soleil, le cycliste aurait tenté de dépasser la limite de vitesse de 30 km/h en regardant sur le radar. Il n’aurait pas vu le camion et l’aurait embouti. Le radar l’aurait capté à 35 km/h. 

L’appareil de la rue Marie-Victorin, qui porte le logo de la Ville de Québec, est un «radar pédagogique». Il affiche la vitesse, mais ne vise pas à donner des contraventions. 

En 2015, le ministère des Transports avait lancé un projet pilote de ce type de radar. Le but était d’améliorer la sécurité routière dans les endroits où les municipalités ont demandé de diminuer la vitesse maximale permise ou d’étendre la zone de 50 km/h.

Une étude de l’Université McGill a montré que les radars pédagogiques réduisent de façon significative la vitesse des automobilistes et les risques d’accidents mortels entre voitures et cyclistes en mouvement, rapportait Le Journal de Montréal en mars. 

Le radar aurait toutefois eu un contrecoup inattendu chez des cyclistes. Certains roulent à toute allure et s’en servent pour mesurer leur vitesse. Sur YouTube, on peut voir plusieurs vidéos de cyclistes qui s’amusent à se faire flasher par des radars.