Jérémie-Viktor Lagacé avait été accusé le 23 août d’usage négligent d’une arme à feu et de non-respect d’engagement concernant la possession d’une arme à feu, une accusation découlant d’une autre affaire.
Jérémie-Viktor Lagacé avait été accusé le 23 août d’usage négligent d’une arme à feu et de non-respect d’engagement concernant la possession d’une arme à feu, une accusation découlant d’une autre affaire.

Jérémie-Viktor Lagacé accusé du meurtre prémédité d’un touriste français

Gilles Gagné
Gilles Gagné
Collaboration spéciale
NEW CARLISLE — Jérémie-­Viktor Lagacé, un homme de 23 ans originaire de Saint-André-de-­Restigouche, en Gaspésie, a été accusé du meurtre prémédité du touriste français Fabrice Durand, lundi, au palais de justice de New Carlisle. Aussi âgé de 23 ans, M. Durand avait été atteint par un projectile d’arme à feu dans l’après-midi du 22 août alors qu’il marchait avec sa compagne dans le sentier des chutes à Picot.

Atteint à la tête, le Français était décédé instantanément. Jérémie-Viktor Lagacé avait été arrêté en forêt, près du sentier, environ une heure après la tragédie. Le couple et le présumé meurtrier s’étaient vu à l’entrée du sentier mais la Sûreté du Québec n’a pas encore révélé si des propos avaient été échangés entre eux.

Jérémie-Viktor Lagacé avait été accusé le 23 août d’usage négligent d’une arme à feu et de bris d’engagement concernant la possession d’une arme à feu, une accusation découlant d’une autre affaire.

Le substitut du procureur général Gérald Maltais avait fait savoir il y a deux mois qu’une autre accusation serait portée éventuellement en lien avec la mort violente de Fabrice Durand et il avait réitéré cette intention lors de la seconde comparution de l’accusé, le 11 septembre.

Gérald Maltais n’exclut pas le dépôt d’une autre accusation éventuellement. «Pour le moment, on a porté l’accusation que la preuve amassée jusqu’ici permet. Maintenant, l’enquête se poursuit et des accusations pourraient s’ajouter sur d’autres éléments», notait-il mardi midi.

La Sûreté du Québec que le substitut du procureur général demeurent muets sur les motivations qui auraient pu inciter l’accusé à faire feu en direction de Fabrice Durand, puisqu’il s’agit pour le moment d’éléments d’enquête qui seront utiles lors d’un éventuel procès.

Évaluation psychiatrique

Jérémie-Viktor Lagacé devra revenir en cour le 27 novembre pour son enquête préliminaire pour la forme. La véritable enquête préliminaire dans une cause de ce type est rarement tenue moins de six mois après le crime.

L’accusé pourrait-il être envoyé en évaluation psychiatrique? «Il n’y a pas de demande de cet ordre de la part du ministère public», signale Gérald Maltais, qui ajoute que des discussions en ce sens n’ont pas émané non plus du côté de l’avocat de la défense Richard Lavigne.

Le sentier des chutes à Picot est populaire auprès des randonneurs français depuis des années. Ludivine Marcous, compagne de la victime, est retournée en France peu après le drame.

Véronique Pelletier, citoyenne de Saint-André-de-Restigouche, signalait il y a quelques jours que le calme est assez vite revenu dans le village de 160 âmes. «Les gens sont de retour dans le sentier. Ils comprennent que c’est tranquille chez nous».