«J’étais déçu hier soir. Je me suis levé ce matin [lundi] en prenant la décision de respecter tous nos engagements», a mentionné le maire Régis Labeaume.

«Je suis le maire de tout le monde», convient Labeaume

La nuit a porté conseil à Régis Labeaume qui a confirmé lundi son intention de respecter ses engagements électoraux même après la défaite de sa candidate, Dominique Turgeon, lors de l’élection partielle dans Neufchâtel-Lebourgneuf.

«J’étais déçu hier soir. Je me suis levé ce matin [lundi] en prenant la décision de respecter tous nos engagements. Je suis le maire de tout le monde.» Régis Labeaume a tenu ses propos après avoir laissé planer dimanche soir, à l’annonce des résultats, une incertitude quant à la réalisation des engagements pris pendant la campagne. «On va reconstruire [le centre communautaire] Charles-Auguste-Savard», a-t-il fait savoir. 

Il compte aussi faire des représentations auprès des députés caquistes Mario Asselin, Vanier-Les Rivières, et Sylvain Lévesque, Chauveau, pour concrétiser la promesse d’un pont d’étagement à l’intersection des boulevards Robert-Bourassa et Lebourgneuf.

«Je dois les rencontrer pour qu’ils convainquent leur collègue [des transports] d’investir les 50 millions $. Mais ça complique l’affaire de ne pas avoir l’appui de la population, les gouvernements sentent moins de pression», admet-il du même souffle.

«Examen de conscience»

Il a aussi fait un rapide retour sur les résultats de l’élection pour expliquer la défaite, sans toutefois donner d’explications. «J’ai fait mon examen de conscience. Je vais le garder pour moi. Il y a 12 % qui ont voté pour l’opposition et 11 % pour nous. Il y a aussi 77 % qui n’ont pas voté. Je me préoccupe d’eux aussi. On va se poser la question à savoir pourquoi c’est arrivé comme ça. On va réfléchir à ça», conclut le maire.

Le candidat de Québec 21, Patrick Paquet, a remporté la victoire avec 49,26 % des voix et une majorité de 125 votes.

LIRE AUSSI : Taxes municipales: une hausse à l’inflation… pour plusieurs années

LIRE AUSSI : Investissements en hausse, dette en baisse à la Ville de Québec

LIRE AUSSI : La future centrale de police toujours sur la glace