«Quand le mercure commence, à l’automne, à baisser en bas de 7 degrés Celsius de façon régulière, c’est le moment de passer aux pneus d’hiver», indique Pierre-Olivier Fortin, de CAA-Québec.

Jamais trop tôt pour les pneus d'hiver!

«C’est un mythe de dire que si on met nos pneus d’hiver trop tôt dans la saison, ils vont s’user prématurément.»

Le réveil a été brutal vendredi: un coup de semonce de l’hiver a secoué l’automobiliste procrastinateur! «On sait que l’hiver va arriver, alors aussi bien s’y prendre d’avance», remarque justement un conseiller en communication de CAA-Québec, Pierre-Olivier Fortin. 

La loi n’oblige à chausser son bolide adéquatement qu’entre le 15 décembre et le 15 mars. Mieux vaut cependant être plus hâtifs, selon lui. «Il y a un chiffre à retenir pour ce qui est du changement de pneu… et ce n’est pas une date, c’est une température. Le chiffre à retenir, c’est 7 degrés Celcius. Quand le mercure commence, à l’automne, à baisser en bas de 7oC de façon régulière, c’est le moment de passer aux pneus d’hiver.»

«Ça peut arriver au mois d’octobre. Et il n’y a aucun mal; les pneus ne vont pas s’user prématurément si on respecte la règle du 7 degrés», assure-t-il. «Et c’est la même chose au printemps. Au printemps donc, lorsque le mercure dépasse régulièrement les 7 degrés, on peut passer aux pneus d’été.»

«Par contre, il y a des exceptions. Il faut y aller avec la logique aussi. Si vous faites des allers-retours Québec-Chicoutimi régulièrement et que vous passez dans la réserve faunique des Laurentides, il faut étendre la période où on a nos pneus d’hiver.»

Charger le coffre

Quoi d’autre pour rafraîchir la mémoire de l’automobiliste attentiste? Il est d’usage de vérifier les essuie-glaces, changer les tapis et remplir le coffre de l’auto! Lave-glace efficace à -40oC, pelle, grattoirs, plaques antidérapantes et tutti quanti. Ceux qui voyagent beaucoup ou sortent des grands centres ajouteront couverture, gants, bottes, lampe, eau, barres de céréales…

M. Fortin ajoute: «Il commence à faire froid, il commence à avoir de la neige, il est donc important de bien penser à se réapproprier la conduite hivernale. Ça fait longtemps qu’on n’a pas conduit sur la neige, sur la glace, quand il fait froid. La chaussée a moins d’adhérence. [Il faut] augmenter les distances et ralentir.»