Le Soleil
Des centaines de personnes avaient tenu tête samedi aux forces de l'ordre dans le quartier de l'université à Téhéran avant d'être dispersées par des tirs de gaz lacrymogènes.
Des centaines de personnes avaient tenu tête samedi aux forces de l'ordre dans le quartier de l'université à Téhéran avant d'être dispersées par des tirs de gaz lacrymogènes.

Iran: le président favorable à un «espace» pour la critique

Siavosh Ghazi
Agence France-Presse
TÉHÉRAN - Le président iranien Hassan Rohani a affirmé dimanche que son pays devait fournir «un espace» pour que la population puisse exprimer ses «inquiétudes quotidiennes», après quatre jours de contestation durant lesquelles deux personnes ont été tuées et des centaines arrêtées.