Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Depuis 2014, des études financées par le Cadre pour la prévention de sinistres du ministère de la Sécurité publique (MSP) ont été réalisées et ont permis de mieux comprendre la problématique des inondations causées principalement par les embâcles. Ci-dessus, l'inondation à Saint-Raymond en 2014.
Depuis 2014, des études financées par le Cadre pour la prévention de sinistres du ministère de la Sécurité publique (MSP) ont été réalisées et ont permis de mieux comprendre la problématique des inondations causées principalement par les embâcles. Ci-dessus, l'inondation à Saint-Raymond en 2014.

Investissement de 1,8 M$ pour contrer les inondations à Saint-Raymond

Judith Desmeules
Judith Desmeules
Le Soleil
Article réservé aux abonnés
Le gouvernement octroie une aide financière supplémentaire de 1,8 M$ à la Ville de Saint-Raymond pour mettre en place des mesures additionnelles afin de contrer les inondations.

La vice-première ministre et ministre de la Sécurité publique Geneviève Guilbault en a fait l’annonce mercredi.

Depuis 2014, des études financées par le Cadre pour la prévention de sinistres du ministère de la Sécurité publique (MSP) ont été réalisées et ont permis de mieux comprendre la problématique des inondations causées principalement par les embâcles, explique son cabinet.

Des mesures ont alors été déterminées et le MSP contribue à leur réalisation. 

«Grâce à cette contribution additionnelle du ministère, la Ville de Saint-Raymond pourra poursuivre ses démarches en vue de prévenir les inondations par embâcle sur son territoire. Ce nouveau soutien financier nous permettra de développer de nouvelles mesures qui s’ajouteront à celles qui ont été mises en place au cours des dernières années», a laissé savoir le maire de Saint-Raymond, Daniel Dion.

La Ville de Saint-Raymond pourra entre autres construire une structure de retardement des glaces sur la rivière Sainte-Anne, installer un système antirefoulement pour l’émissaire du secteur de la rue Saint-Hubert, effectuer le profilage d’une section de la rivière Sainte-Anne et réaliser des études complémentaires pour le barrage de Chute-Panet.

«J’accueille avec joie et soulagement cet investissement profitable pour la Ville de Saint-Raymond. La rivière Sainte-Anne nous joue des tours et nous inquiète chaque année. Ces nouvelles mesures annoncées allégeront les préoccupations de nos citoyens. Nous sommes tissés serrés, ici, dans Portneuf, et ce qui mine la sécurité et la tranquillité d’esprit de nos proches nous touche, immanquablement», a indiqué le député de Portneuf, Vincent Caron.

«[Les] résidents [de Saint-Raymond] sont susceptibles de subir les soubresauts de la rivière Sainte-Anne année après année. Je suis ravie d’annoncer ce rehaussement de l’aide de votre gouvernement qui aura certainement des retombées positives à long terme sur la qualité de vie des gens du secteur», a pour sa part indiqué la ministre Guilbault.