Le parc national de Liwonde, dans le sud du Malawi

Un soldat britannique tué par un éléphant au Malawi lors d’une opération antibraconnage

LONDRES - Un soldat britannique a été tué par un éléphant lors d’une opération antibraconnage dimanche au Malawi, a annoncé mardi le ministère de la Défense.

Mathew Talbot, 22 ans et originaire de Birmingham (centre de l’Angleterre), a été «tué par un éléphant alors qu’il patrouillait dans le parc national de Liwonde», dans le centre du Malawi, où des militaires britanniques aident depuis 2017 les «rangers» à débusquer les braconniers qui y déciment éléphants et rhinocéros.

Le soldat est «mort alors qu’il menait un travail essentiel de lutte contre le braconnage au Malawi», a déploré la ministre de la Défense, Penny Mordaunt, dans un communiqué. «Cet incident tragique rappelle le danger auquel nos militaires sont confrontés quand ils protègent certaines des espèces les plus menacées au monde de ceux qui cherchent à tirer profit du massacre d’animaux sauvages».

Le jeune homme s’était enrôlé dans l’armée en septembre 2013 et avait rejoint le 1er bataillon, The Coldstream Guards. Décrit comme un homme «déterminé et au grand coeur qui a consacré sa vie à servir son pays» par le lieutenant-colonel Ed Launders, il était aussi loué pour son humour par ses frères d’armes. Il laisse derrière lui ses parents, deux soeurs et une petite-amie.

L’armée britannique prête main-forte aux rangers du parc de Liwonde depuis 2017 dans le cadre d’un programme de formation aux techniques de lutte contre des trafiquants armés de fusils d’assaut. Le projet a été lancé il y a deux ans par le prince Harry, en visite à Liwonde.

«En 2015, ce parc était la proie des trafiquants (...). Heureusement, la situation est aujourd’hui sous contrôle», se félicitait en novembre 2017 le directeur des parcs et de la faune du Malawi, Bright Kumchedwa.