La municipalité de Chipman avait hissé dimanche après-midi le «drapeau hétérosexuel» conçu par un de ses citoyens, Glenn Bishop.

Retrait du «drapeau de la fierté hétéro»: le concepteur parle de discrimination

CHIPMAN, N.-B. - Le concepteur d’un «drapeau de la fierté hétérosexuelle» songe à intenter une poursuite contre le conseil municipal d’un village du Nouveau-Brunswick qui a décidé de baisser pavillon face à la controverse.

La municipalité de Chipman avait hissé dimanche après-midi le «drapeau hétérosexuel» conçu par un de ses citoyens, Glenn Bishop. Le maire Carson Atkinson déclarait alors qu’il convenait de célébrer tout le monde à Chipman, et il plaidait que le conseil municipal avait déjà fait hisser le drapeau arc-en-ciel de la communauté LGBTQ en juin dernier. Devant le tollé soulevé, surtout dans les médias sociaux, la mairie a retiré lundi le drapeau qui devait flotter une semaine.

M. Bishop, un soudeur à la retraite, affirme qu’il n’est pas le moins du monde contre les gais: il est simplement fier d’être hétérosexuel, et il ne comprend pas pourquoi les autorités municipales ont retiré son drapeau après une seule journée.

Dans un communiqué, le conseil municipal de Chipman a expliqué lundi après-midi que le drapeau avait été hissé pour soutenir tous les groupes de la communauté, mais qu’il avait été retiré en raison de l’»attention involontaire» qu’il avait suscitée, et des commentaires des citoyens.

Le drapeau avait provoqué de nombreuses réactions négatives sur la page Facebook du village; certains jugeaient que le geste était préjudiciable à la communauté LGBT.

M. Bishop, de son côté, y voit une forme de discrimination envers les personnes hétérosexuelles. Ses partisans et lui vont «se rencontrer prochainement» pour discuter des prochaines étapes - que ce soit par le biais d’une poursuite judiciaire, ou peut-être d’un enjeu de campagne électorale lors du prochain scrutin municipal.

M. Bishop soutient être le concepteur du drapeau, qui aurait été fabriqué par un ami. Il est composé de bandes horizontales noires et blanches, frappées des symboles entrelacés de l’homme et de la femme. Helen Kennedy, directrice générale du groupe de défense des droits de la personne égale Canada, soutenait lundi qu’elle n’avait jamais entendu parler d’un «drapeau hétéro» avant les événements de Chipman.

Un citoyen de Chipman, Glenn Bishop, a conçu le «drapeau de la fierté hétérosexuelle».