Rouslan Sokolovksi, 22 ans, risque jusqu'à sept ans de détention pour «incitation à la haine et insulte à l'égard des sentiments religieux des croyants».

Prison réclamée pour avoir chassé des Pokémons dans une église

Le parquet d'un tribunal d'Iekaterinbourg (Oural) a réclamé trois ans et demi de détention vendredi contre un blogueur russe, accusé d'avoir chassé des Pokémons dans une église et en avoir tiré une vidéo diffusée sur Internet.
«Il n'y a aucune raison de l'exonérer de sa responsabilité pénale. Je demande trois ans et six mois de camp», a déclaré la procureure du tribunal, citée par les agences de presse russes.
Rouslan Sokolovksi, 22 ans, risque jusqu'à sept ans de détention pour «incitation à la haine et insulte à l'égard des sentiments religieux des croyants».
Plaidant non coupable, il avait assuré au début de son procès en mars avoir diffusé cette vidéo «dans un but critique et polémique».
Athée revendiqué, et ulcéré par une émission télévisée expliquant qu'il était juridiquement risqué de jouer à Pokémon Go dans une église, il avait choisi de s'y essayer l'été dernier dans la cathédrale de Iekaterinbourg, construite sur les lieux de l'exécution en 1918 du dernier tsar de Russie Nicolas II et de sa famille.
Il s'était filmé attrapant plusieurs créatures virtuelles, y compris durant un office, avec en bande-son une musique reprenant une fausse prière ponctuée de jurons.
Cette affaire fait écho à celle des Pussy riot, jeunes femmes condamnées à deux ans de prison pour une «prière punk» en 2012 contre Vladimir Poutine dans la cathédrale du Christ-Sauveur à Moscou.
Publiée le 11 août sur YouTube, la vidéo de Rouslan Sokolovski avait été visionnée plus de 1,6 million de fois tandis que l'Église orthodoxe russe accusait le blogueur de blasphème.
Assigné à résidence au moment de son inculpation, début septembre, il a ensuite été incarcéré pour n'avoir pas respecté les conditions de son assignation.