Albert Einstein en 1931

Einstein regrettait ses mariages ratés

Albert Einstein était peut-être un génie de la physique mais il était beaucoup moins doué en matière de relations humaines et regrettait l'échec de ses deux mariages, comme le montre une lettre adressée à la famille d'un ami, en vente chez Christie's en juillet.
«Ce que j'admirais le plus chez lui en tant qu'homme, c'est la façon dont il a réussi à vivre si longtemps paisiblement mais aussi durablement avec une épouse - entreprise dans laquelle j'ai piteusement échoué à deux reprises», écrivait le scientifique le 21 mars 1955, après le décès de son collègue et ami Michele Besso.
La lettre se conclut par un émouvant paragraphe, où Einstein, qui devait mourir un mois après son ami, écrit: «Il m'a de nouveau précédé de peu en quittant ce monde étrange. Ce n'est pas important. Pour des gens comme nous qui croient en la physique, la distinction entre passé, présent et futur n'est qu'une illusion».
Besso fut un soutien précieux pour Einstein dans ses difficultés conjugales avec sa première femme Mileva, dont il se sépara en 1914, avant d'épouser sa cousine Elsa.
Les 56 lettres mises en vente à Londres s'étalent sur plus de 50 ans et abordent des sujets de physique, en particulier sa théorie de la relativité, ou encore l'arrivée au pouvoir des nazis, ou des questions intimes.
Einstein y montre son humilité, son humour sur lui-même et son amour du travail.
Les deux hommes s'étaient liés d'amitié alors qu'ils étaient étudiants à Zurich à la fin des années 1890.
Les lettres seront mises en vente du 6 au 13 juillet.