Insolite

Un pilote réprimandé pour avoir dessiné un pénis dans le ciel

WASHINGTON — La marine américaine a qualifié vendredi «d’inacceptable» l’humour potache de l’un de ses pilotes qui a dessiné un pénis géant dans le ciel avec les traînées de condensation de son appareil, pendant un entraînement.

Les résidents de la petite ville de Okanogan ont constaté avec stupeur jeudi que l’un des avions de chasse de la base aérienne voisine commençait à dessiner une trajectoire inhabituelle dans le ciel immaculé de cette petite localité de 2500 âmes, dans l’État de Washington, sur la côte ouest des États-Unis.

Une mère de famille s’est plainte à la station de télévision locale KREM 2, qui a en retour sollicité la réaction des autorités militaires.

Cette manœuvre n’a «aucune valeur de formation», a tonné l’aéronavale américaine dans un communiqué prévenant que «l’équipage devra rendre des comptes».

«La Navy attend de ses équipages les standards les plus élevés et nous considérons cela absolument inacceptable.»

«Tout le monde était sous le choc», s’est exclamé James Farmer, un habitant d’Okanogan, interrogé par le magazine Vice News.

Un autre habitant, Ramon Duran, se montrait plus amusé. «Quand il a fait les premiers cercles en bas, j’ai su ce que c’était et j’ai commencé à rire», a-t-il confié au journal local The Spokesman-Review.

L’incident a rapidement fait le tour des réseaux sociaux. Sur Twitter, le message d’une habitante, @anahi—torres—, photo à l’appui, avait été retweeté plus de 1500 fois en fin de journée.

Insolite

Une école pour enseigner l'art d'être «magiques» aux pères Noël

LONDRES — «Ho Ho Ho». À l’approche des fêtes de fin d’année, dans cette classe d’un genre très spécial à Londres, ce ne sont pas les sciences ou l’histoire qui sont au programme, mais l’art et la manière d’incarner le père Noël idéal, celui qui fera briller les yeux des enfants.

Car un bon père Noël, cela ne s’improvise pas, tranche James Lowell, 52 ans, qui se targue de former la crème des «Santa» dans sa «Santa School», au sein de son entreprise d’animation événementielle, Ministry of Fun.

«C’est important. Les enfants viennent le voir, car c’est une personne spéciale», dit-il. Pas question donc qu’ils soient déçus après parfois des heures de queue pour pouvoir l’approcher et lui parler. Il faut que la rencontre soit «magique», maître-mot du formateur qui ne se remet toujours pas d’avoir croisé des pères Noël en baskets ou cigarette à la bouche.

Pour être à la hauteur, il y a d’abord le costume, qui se doit d’être de qualité et non un vulgaire déguisement. Taillé dans un épais velours rouge, celui porté par les élèves de la «Santa school» coûte la bagatelle de 1000 livres (environ 1700 $CAN). Tout comme la barbe factice «fabriquée main», précise James Lowell.

Mais l’habit ne fait pas tout. Il faut aussi savoir se mouvoir d’une démarche chaloupée et faire retentir un sonore et gai «Ho Ho Ho». Être polyglotte pour pouvoir tonner «Joyeux Noël» dans toutes les langues. Connaître les noms des neuf rennes du père Noël.

Il y a également quelques règles d’or à respecter comme ne jamais demander à un enfant comment il s’appelle, s’il a écrit sa lettre ou encore quels cadeaux il a demandés. Car «vous savez, vous êtes magique, vous êtes Santa», claironne James Lowell. Ne jamais faire de promesse non plus pour ne pas mettre les parents dans l’embarras et créer la déception.

Figure symbolique 

Face à lui, ce jour-là, une dizaine de pères Noël, apprentis ou déjà confirmés, sont installés, costumés de pied en cap. Ils prennent sagement des notes ou participent à des jeux de rôle censés les préparer à toute éventualité, comme la fatale question «Est-ce que tu es le vrai père Noël?».

Un bon père Noël doit aussi potasser chez lui, à la maison, pour se tenir au courant des jouets ou consoles de jeu à la mode. «Nous devons faire des recherches pour savoir ce qu’il y a sur les rayonnages» des magasins, déclare Santa David, ravi d’exercer «le plus beau métier au monde» depuis 26 ans.

Chaque année depuis 1998, ils sont une quarantaine -en majorité des acteurs, mais aussi d’ex-enseignants- à suivre la formation de la «Santa School» avant de s’éparpiller entre autres dans les grands magasins londoniens qui tous proposent une «grotte du père Noël».

Pour Santa Dan, un acteur qui a déjà revêtu l’habit rouge et blanc 14 années de suite, «il n’y a rien de plus réjouissant que de voir la réaction» des enfants.

En général, il ne dispose que de trois minutes pour les émerveiller au vu des files d’attente. Malgré le poids du costume, la chaleur et le bruit qui règnent dans les magasins, «il faut savoir maintenir l’énergie pour faire sentir à tous les enfants, le premier comme le dernier, qu’il est spécial», dit-il.

Selon lui, le mythe continue de prendre parce que le message du père Noël est «celui de la générosité», «la gentillesse».

«Il est devenu une figure symbolique, mais pas dans le sens religieux. Celle de la figure qui rassemble» famille et amis, renchérit James Lowell, qui souligne que derrière le battage marketing qui peut lasser, «il y a un message très positif, plein d’espoir».

«Il ne fait de mal à personne. Les enfants y croient parce que les adultes veulent y croire aussi».

Insolite

Coûteux verre de trop pour une riche héritière de Norvège

OSLO — La femme la plus riche de Norvège a écopé d’une peine de 18 jours de prison avec sursis et d’une amende de près de... 26 000 euros (plus de 39 000 $CAN) après avoir été contrôlée au volant avec un taux d’alcoolémie positif.

Héritière d’une famille d’investisseurs et d’industriels, Katharina Andresen avait affiché un taux d’alcoolémie de 0,64 gramme par litre de sang lors d’un contrôle de routine nocturne réalisé en avril, ressort-il d’un jugement que l’AFP a pu consulter vendredi.

En Norvège, pays extrêmement strict en la matière, le taux d’alcoolémie autorisé est de 0,21 gramme par litre.

Les infractions de ce type sont généralement punies d’une amende équivalant à 1,5 mois de salaire brut.

La jeune femme de 22 ans étant encore étudiante et ne disposant pas de salaire, le tribunal d’Oslo a décidé de calculer l’amende à partir de sa fortune qui s’élève à 7,7 milliards de couronnes (près de 1,3 milliard $CAN).

«Je suis désolée d’avoir conduit avec un taux d’alcoolémie positif», a réagi Katharina Andresen dans un SMS envoyé au journal Finansavisen qui a révélé l’affaire.

«Je croyais que celui-ci était retombé à zéro après tant de temps, mais j’aurais dû vérifier. J’en suis vraiment désolée», a-t-elle ajouté.

La riche héritière a aussi écopé d’une suspension de 13 mois de son permis de conduire, qu’elle devra repasser à l’issue de cette période.

Insolite

Oups! le Pentagone partage un message demandant la démission de Trump

WASHINGTON - Le Pentagone affirme avoir accidentellement partagé un message sur Twitter réclamant la démission du président Donald Trump.

Sans citer le contenu du message d'origine, un porte-parole du Pentagone, le colonel Rob Manning, a déclaré que ces propos «ne sont pas approuvés par le Département de la défense».

Le message original a été publié sur Twitter jeudi par le détenteur du compte ProudResister. Il disait: «La solution est simple. Roy Moore: Démissionne de la course. Al Franken: Démissionne du congrès. Donald Trump: Démissionne de la présidence. Parti républicain: Arrêtez de traiter les agressions sexuelles comme des enjeux partisans. C'est un crime tout autant que votre hypocrisie.»

Rob Manning a précisé que l'individu qui a partagé le message sur le compte du Pentagone est un administrateur autorisé du compte Twitter du Département de la défense, suivi par 5,2 millions d'utilisateurs.

L'administrateur en question aurait «réalisé son erreur et immédiatement supprimé la publication».

Insolite

Tokyo: les Japonais s’arrachent le «Trump Burger»

TOKYO - Le petit restaurant «Munch’s Burger Shack», à Tokyo, est pris d’assaut depuis que son chef propriétaire a été appelé à cuisiner pour le président américain Donald Trump lors de sa récente tournée asiatique.

Yutaka Yanagasiwa a servi au président et au premier ministre Shinzo Abe un burger fait à 100 pour cent de boeuf Angus, le Colby Jack Cheeseburger.

M. Yanagasiwa a dit que M. Trump avait demandé un burger «bien cuit». Il a donc fait cuire les deux burgers de cette façon, pour éviter une «catastrophe» en cas de confusion au moment du service.

Le président Trump lui a ensuite serré la main en lui disant que le burger avait été «très bon».

En réponse à sa soudaine popularité, M. Yanagasiwa a ajouté au menu le «President Trump Set» - un burger garni de laitue fraîche, de fromage fondu et de tomates, accompagné d’une salade de chou et de frites, le tout pour l’équivalent de 16 $ CAN.

M. Yanagasiwa dit n’avoir aucune idée pourquoi il a été choisi. Un de ses deux restaurants se trouve près de l’ambassade américaine, mais c’est plutôt le ministère japonais des Affaires étrangères qui a communiqué avec lui. On lui a simplement demandé de se rendre au club où MM. Trump et Abe prendraient leur repas et d’amener avec lui tout ce dont il avait besoin pour nourrir une vingtaine de personnes.

M. Yanagasiwa rêve d’ouvrir un restaurant à New York, où il espère que la sensibilité japonaise et l’attention au détail lui vaudront du succès.

«Il faut que ce soit fait à la main, dit-il. Plus que tout, ce sont les sentiments qu’on met dans chaque burger, pour chaque client.»

Insolite

Des oiseaux exotiques dissimulés dans des tuyaux

JAKARTA - Plus de 120 oiseaux exotiques dissimulés dans des tuyaux de drainage en vue d’être vendus sur le marché noir ont été découverts dans l’est de l’Indonésie et quatre suspects interpellés, ont indiqué jeudi les autorités locales.

Quarante et un cacatoès et 84 perroquets eclectus ont été cachés vivants dans des tuyaux en plastique découpés en petits morceaux fermés des deux côtés avec des tiges en fer. L’un des cacatoès et six perroquets étaient morts lors les oiseaux ont été découverts au cours d’une opération de police.

Les suspects ont été interpellés lundi et placés en garde à vue dans la province des Moluques du Nord. «Les quatre hommes ont été inculpés de tentative de contrebande et de vente d’espèces protégées», a déclaré à l’AFP le chef de la police de Halmahera Sud, Irfan Marpaung.

Ils risquent jusqu’à cinq ans de prison et une amende maximale de 100 millions de roupies (9400 $CAN).

Les vastes jungles d’Indonésie abritent 131 espèces d’oiseaux menacées, selon l’ONG de surveillance du commerce de la faune et de la flore TRAFFIC, soit plus que dans aucun autre pays à l’exception du Brésil.

De nombreux oiseaux sont attrapés en forêt par des braconniers pour être revendus sur de grands marchés en Indonésie ou écoulés illégalement à l’étranger.

Les cacatoès blancs, qui viennent de l’archipel des Moluques, sont classés comme une espèce en danger par l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN).

En 2015, plus d’une vingtaine d’oiseaux rares de la même famille que les perroquets, dissimulés à l’intérieur de bouteilles d’eau en plastique, avaient été découverts dans les bagages d’un passager de bateau interpellé sur l’île de Java.

+

Insolite

Des Amish vivraient 10 ans de plus grâce à une mutation

Une mutation génétique très rare découverte chez des Amish aux États-Unis explique leur longévité supérieure, ce qui ouvre la voie à la conception de traitements contre la dégénérescence liée à l'âge, selon des chercheurs.

«C'est la première mutation génétique humaine qui se révèle avoir un impact multiple sur les changements biologiques résultant du vieillissement», explique à l'AFP le professeur Douglas Vaughan, président de la faculté de médecine Feinberg de l'université Northwestern à Chicago.

L'étude, dont les conclusions sont parues mercredi dans la revue Science Advances, a été menée auprès de 177 Amish âgés de 18 à plus de 85 ans appartement à la communauté de Berne, dans l'Indiana (nord des Etats-Unis).

Elle a montré que les 43 hommes et femmes porteurs de la mutation du gène Serpine1 --responsable d'une forte réduction de la production de la protéine PAI-1-- étaient en meilleure santé et vivaient en moyenne dix ans de plus (85 ans) que leurs congénères privés de cette variation génétique. L'espérance de vie aux Etats-Unis est de 78,8 ans.

Leur profil métabolique était aussi plus sain et ils souffraient nettement moins de diabète et de maladies cardiovasculaires, a relevé l'équipe scientifique internationale.

Les chercheurs ont également constaté que les télomères de leurs cellules immunitaires étaient en moyenne 10% plus longs. Le télomère est un morceau d'ADN situé à l'extrémité de chaque chromosome pour le protéger et qui se réduit à chaque division cellulaire, contribuant au vieillissement.

Protéine de la sénescence

«Nous avons confirmé avec cette étude les résultats de précédentes études suggérant que la longueur des télomères est liée à l'âge chronologique et est en grande partie héréditaire», ont-ils relevé.

Le raccourcissement progressif des télomères entraîne le vieillissement biologique qui se traduit dans les cellules et les tissus de l'organisme par un accroissement de certaines protéines, dont la PAI-1 qui est la signature de la sénescence et qui a déjà été liée aux maladies cardiovasculaires.

«Le groupe d'Amish de Berne offre une occasion unique d'étudier les effets biologiques de cette mutation génétique et de la réduction de la protéine PAI-1 sur la longévité des humains», ont souligné les chercheurs, relevant l'utilité d'examiner des mutations génétiques chez des populations isolées géographiquement et génétiquement.

Leur étude s'est appuyée sur les résultats de précédents travaux, menés en particulier sur des souris, qui ont montré le rôle important de la PAI-1 dans le sénescence.

Ils ont notamment constaté une hausse du taux de cette protéine dans le sang et les tissus de souris génétiquement modifiées pour présenter un vieillissement accéléré.

Vieillir en bonne santé

Des observations chez les humains ont révélé que le niveau de cette protéine était plus élevé chez les obèses et les diabétiques, mettant en évidence le rôle fondamental du métabolisme dans la biologie du vieillissement. Ce qui avait déjà été démontré lors d'expériences sur des vers, des mouches drosophiles et des mammifères.

La lutte contre la sénescence se concentre de ce fait sur la réduction des calories absorbées, pour ralentir le métabolisme, et sur des molécules produisant les mêmes effets comme la Metformine --un antidiabétique-- et le Resvératrol, un anti-oxydant abondant dans le raisin. Tous ces traitements réduisent la protéine PAI-1.

La molécule expérimentale TM5614, qui neutralise cette protéine, a fait l'objet d'un essai clinique de phase I au Japon, a précisé M. Vaughan. Les autorités nippones ont déjà autorisé un essai clinique de phase II.

Des souris traitées avec cette molécule ont été épargnées de toutes les pathologies liées à l'âge et ont vu leur durée de vie quadrupler.

Cette molécule anti-vieillissement représente donc un solide espoir de traiter ou de prévenir des maladies humaines résultant de la sénescence.

«Nous pensons que ce médicament peut avoir un double effet en agissant sur les processus moléculaires du vieillissement mais aussi sur les maladies qui y sont liées», a indiqué le professeur Vaughan.

Selon lui, «nous pouvons ainsi prolonger la vie en bonne santé... et aussi l'espérance de vie» comme le montre l'étude auprès des Amish.

Insolite

Le pape reçoit les clés d’une Lamborghini

VATICAN - Le pape François a reçu mercredi les clés d’une rutilante Lamborghini Huracan peinte aux couleurs du Vatican.

La voiture sera vendue aux enchères par la maison Sotheby’s au profit de différentes organisations caritatives, dont une qui vient en aide aux communautés chrétiennes irakiennes dévastées par Daech (le groupe armé État islamique).

La voiture est blanche avec des reflets dorés. Elle a été bénie par le pape.

Le prix de base de la Huracan est d’environ 183 000 euros, mais une édition spéciale pour les oeuvres caritatives du pape se vendra certainement plus cher.

Jose Mario Bergoglio utilisait les transports en commun pour se déplacer dans sa Buenos Aires natale et il dénonce depuis longtemps ceux qui ont besoin de la voiture la plus luxueuse ou du téléphone portable le plus sophistiqué. Depuis qu’il est devenu pape, François utilise une Ford Focus bleue à l’intérieur du Vatican, et lors de ses déplacements à l’étranger il renonce aux VUS blindés qui lui sont proposés au profit de voitures plus sobres.

Certains des fonds générés par l’encan serviront à reconstruire les maisons, églises et édifices publics détruits dans la plaine irakienne de Nineveh. D’autres fonds seront remis à des organisations qui viennent en aide aux femmes qui sont victimes de traite humaine et contraintes de se prostituer, ou qui offrent des soins médicaux en Afrique.

Insolite

Pizza et crème glacée pour la Station spatiale

CAP CANAVERAL, Floride - Les astronautes qui séjournent à bord de la Station spatiale internationale (SSI) ont reçu mardi une cargaison de pizza et de crème glacée.

La capsule commerciale de ravitaillement avait été lancée de la Virginie deux jours plus tôt. En plus d’équipements de la NASA et de différentes expériences, la capsule Orbital ATK contient de la crème glacée à la vanille et au chocolat pour les six astronautes, en plus des ingrédients requis pour confectionner leurs propres pizzas.

Les astronautes s’ennuient toujours de la pizza en orbite, mais la situation est particulièrement douloureuse pour l’Italien Paolo Nespoli, qui séjourne à bord de la SSI depuis juillet et qui y sera pendant encore un mois. C’est d’ailleurs lui qui a eu la responsabilité d’attraper la capsule avec le bras robotisé de la station, à 420 kilomètres au-dessus de l’océan Indien.

La capsule amène aux astronautes des pains plats, de la sauce, du fromage, du pepperoni, de la pâte d’anchois, des tomates, du pesto, de l’huile d’olive et d’autres ingrédients.

Les astronautes ont aussi droit à un assortiment de coupes de crème glacée, de sandwichs à la crème glacée, de barres de crème glacée et de barres de fruits congelées.

Sur une note plus sérieuse, les expériences scientifiques - conçues par des étudiants du secondaire - portent notamment sur les vers de farine et le microtrèfle.

La capsule contient au total quatre tonnes de marchandises. Une fois vidée, elle restera amarrée à la SSI jusqu’au début du mois de décembre pour être remplie de déchets. Elle sera ensuite libérée dans l’espace dans le cadre d’une expérience et plusieurs mini-satellites seront relâchés, puis elle se désintégrera dans l’atmosphère.

La prochaine livraison à la SSI est prévue le mois prochain, par la compagnie SpaceX.

Insolite

Alibaba vend pour plus de 20 milliards $ en 24h

SHANGHAI — Dépensant des dizaines de milliards de dollars, les Chinois se sont rués samedi sur les plateformes de commerce en ligne pour le «Jour des célibataires», une opération de soldes-monstres qui affole tous les compteurs, avec la clef des montagnes de colis et de déchets.

À minuit, les internautes se sont précipités sur leurs téléphones pour saisir les rabais offerts à l’occasion de cet événement promotionnel, lancé en 2009 par le géant chinois de la vente en ligne Alibaba, et imité depuis par les plateformes rivales.

À l’image du Black Friday américain, le 11 novembre — célébré comme «jour des célibataires» en raison de la succession de «1» dans la date — est l’occasion de doper massivement les ventes à grand renfort de promotions... avec la clef des centaines de millions de colis.

Vers 9h GMT samedi, Alibaba assurait avoir enregistré, via son système de paiement électronique Alipay, 20,6 milliards $ de transactions sur ses plateformes depuis minuit.

Ce chiffre ahurissant — équivalant au PIB annuel du Honduras ou à un tiers de celui du Luxembourg — surpasse le record de 17,8 milliards $ enregistré l’an dernier pour la journée, qui marquait déjà un bond de 32% sur un an.

Signe des temps: 93% des transactions étaient effectuées samedi via appareil mobile, selon Alibaba. Le groupe avait notamment invité la star américaine Pharrell Williams au gala lançant l’évènement.

Le numéro deux chinois du secteur, JD.com, assure avoir, quant à lui, dépassé en moins de huit heures 100 milliards de yuans de commandes (15 milliards $).

Électroménager, lait maternel, riz, vêtements, meubles, cosmétiques... ces soldes n’oubliant aucun segment sont considérées comme un baromètre des tendances de l’e-commerce et de la consommation chinoise.

Rabais et déchets

Pour Cheng Huaibao, patron à 28 ans d’une usine de lits superposés dans le Jiangsu, la journée représente en 24 heures un sixième des commandes annuelles. Sa bourgade est l’un des 1300 «villages Taobao» (du nom du principal site de ventes en ligne chinois) vivant de l’explosion des ventes en ligne.

«Pour l’occasion, nous concédons d’innombrables rabais, et n’en tirons quasiment aucun bénéfice», explique-t-il à l’AFP, assurant néanmoins être «heureux d’y participer».

Pour autant, sur les 140 000 marques proposées en promotion par Alibaba samedi, quelque 60 000 étaient étrangères: une proportion accrue pour séduire une classe moyenne grandissante et plus exigeante.

C’est d’ailleurs sur ce créneau que JD.com, mais également d’autres plateformes rivales plus petites, entendent se distinguer — à l’image de NetEase Kaola, fondé en 2015 et focalisé sur les articles importés haut de gamme, notamment alimentaires.

Le lourd tribut que cette frénésie consumériste fait payer à l’environnement est en revanche dénoncé par des ONG, qui accusent volontiers Alibaba et ses pairs d’encourager les achats compulsifs et la multiplication des emballages.

Pour Nie Li, militante de Greenpeace, le «Jour des célibataires» est un «désastre écologique» ayant généré l’an dernier 130 000 tonnes de déchets d’emballages, dont seuls 10% avaient été recyclés. L’e-commerce produit plus d’émissions à effets de serre que les magasins en dur, assure-t-elle.

Cap sur l’international?

De fait, Alibaba, qui domine quelque 55% du marché chinois des transactions d’entreprise à particulier sur Internet, encourage vigoureusement l’explosion de l’e-commerce chinois, dont il profite pleinement: sur juillet-septembre, ses revenus ont bondi de 61%, l’amenant à relever ses prévisions annuelles.

Mais face à une concurrence acérée, le mastodonte crée par l’emblématique milliardaire Jack Ma investit massivement dans l’intelligence artificielle, des algorithmes plus performants, l’accumulation de données... et des interactions toujours plus étroites avec les commerces en dur.

L’idée est notamment de suivre plus étroitement les tendances de vente des magasins et en retour de leur prodiguer des conseils de produits, de gérer des stocks sur plusieurs sites, mais aussi de faire de certains magasins des bases de retrait de colis.

Enfin, Alibaba ne cache pas son ambition de muscler tous azimuts sa présence à l’international, particulièrement en Asie du Sud-est, où il contrôle déjà la plateforme d’e-commerce Lazada, et où il a lancé en Malaisie un ambitieux hub logistique.

Selon le groupe chinois, des «centaines de millions d’internautes» d’Asie du Sud-est devaient justement prendre part samedi au «Jour des célibataires».

«Ce n’est que le début. À coup d’investissements de milliards de dollars à l’étranger, [Alibaba] pourrait bien finir par dominer l’e-commerce dans les pays en développement», assure Li Chengdong, analyste indépendant basé à Pékin.