La vice-première ministre et ministre de la Sécurité publique Geneviève Guilbault implore la population affectée par les inondations de faire preuve d’extrême prudence et d’extrême vigilance alors que la crue des eaux continue de faire des ravages.

Inondations: Guilbault heureuse de la mobilisation de l’armée

MONTRÉAL — Alors que plus de 900 résidences étaient inondées dans diverses régions du Québec en début de soirée samedi, la vice-première ministre et ministre de la Sécurité publique Geneviève Guilbault s’est dite satisfaite de la collaboration des Forces armées canadiennes.

Selon le plus récent bulletin d’Urgence Québec, publié samedi à 18h, on comptait 903 résidences inondées, 251 résidences isolées et 317 personnes évacuées à travers la province. Les régions les plus affectées sont la Beauce et les Laurentides.

Au cours d’un point de presse qui s’est déroulé en début de soirée à la base militaire de Longue-Pointe, dans l’est de Montréal, Mme Guilbaut a dit que «la réponse et la mobilisation des Forces armées canadiennes avaient été très rapides et très rassurantes» pour les populations touchées et les autorités locales.

Au cours de la journée, des officiers de liaison régionaux ont été déployés dans cinq directions régionales de la sécurité civile, soit l’Outaouais, Montréal-Laval-Laurentides-Lanaudière, Montérégie-Estrie, Mauricie-Centre-du-Québec et Capitale-Nationale et Chaudière-Appalaches. Après avoir fait un inventaire des différents besoins, les autorités ont choisi trois régions dans lesquelles seront déployés en priorité les militaires: en Outaouais, particulièrement dans les secteurs de Saint-André-Avellin et de Pontiac, en Mauricie-Centre-du-Québec, notamment à Bécancour, à Trois-Rivières, à Louiseville, à Maskinongé et à Yamachiche, et finalement à Laval.

Leurs tâches prioritaires, a énuméré Mme Guilbault, seront la distribution et l’installation de sacs de sable près des propriétés et des commerces, l’érection de digues et la protection des bâtiments.

La brigadière générale Jennie Carignan, la commandante de la 2e division du Canada, a indiqué que 200 militaires seront déployés entre Gatineau et Trois-Rivières, dès samedi soir. Quatre cents autres s’ajouteront aux effectifs sur le terrain, dimanche matin, de Gatineau à Trois-Rivières et à Laval.

Disant comprendre l’état d’esprit de la population dans les zones affectées, la générale Carignan s’est voulue rassurante en soulignant que les soldats canadiens étaient «extrêmement bien entraînés et formés» pour les missions qui les attendront dans les prochains jours. «Ils sont habitués à le faire. Ils le font régulièrement», a-t-elle rappelé.

Plus tôt en journée, la ministre Guilbault avait imploré la population affectée par les inondations de faire preuve d’extrême prudence et d’extrême vigilance alors que la crue des eaux continuait de faire des ravages.

«Ne prenez aucun risque inutile, s’il vous plaît», a-t-elle formulé en mêlée de presse au Ti-Oui Snack Bar de Saint-Raymond, samedi matin.

Huit inondations majeures étaient répertoriées par Urgence Québec, en début de soirée, samedi: la rivière Chaudière à Sainte-Marie, à Saint-Georges, à Saint-Joseph, à Scott et à Vallée-Jonction, en Beauce, le lac des Deux-Montagnes, à Rigaud et à la baie Quesnel, et la rivière Beaurivage, à Lévis, dans la région de Chaudière-Appalaches.

Une première victime

Tout juste avant de faire le point sur la situation d’urgence, la ministre Geneviève Guilbault a tenu à offrir ses condoléances et celles du gouvernement à la famille de Louise Séguin Lortie décédée dans un accident de la route à Pontiac.

Vers 3 h 30, samedi matin, la dame de 72 ans était au volant de sa voiture lorsqu’elle est tombée dans une profonde crevasse causée par l’affaissement d’un ponceau sur le chemin Bronson Bryant. La dame était seule à bord du véhicule qui s’est retrouvé sur le toit au fond du cratère, a confirmé le porte-parole de la sécurité publique de la MRC des Collines-de-l’Outaouais, Martin Fournel.

Un couple aurait été témoin de l’accident. Les deux personnes étaient arrivées plus tôt au même endroit et avaient réussi à s’arrêter. Ils auraient tenté en vain d’avertir la dame qui n’a pu freiner à temps.

À la suite de cet incident, la ministre de la Sécurité publique affirme avoir communiqué avec son collègue des Transports, François Bonnardel, afin de s’assurer de l’étroite collaboration de son ministère avec la sécurité civile.

«Je veux rappeler aux municipalités que du soutien technique est disponible auprès du ministère des Transports du Québec (MTQ)», a-t-elle indiqué. Les autorités municipales peuvent faire appel au MTQ pour l’évaluation et la protection d’infrastructures routières, peu importe qu’elles soient de juridiction municipale ou provinciale.

Mobilisation

Selon le plus récent bulletin d’Urgence Québec, publié samedi à 11h50, on comptait 72 résidences inondées, 89 résidences isolées et 206 personnes évacuées à travers la province. Les régions les plus affectées sont la Beauce et le secteur de Rigaud, en Montérégie.

À Gatineau, le maire Maxime Pedneaud-Jobin interpelle les curieux qui essaient de se rendre dans les endroits inondés, un comportement qui nuit au bon déroulement des opérations.

«Restez chez vous, regardez ce qui se passe à la télévision, mais ne venez pas sur place», a-t-il lancé. M. Pedneaud-Jobin se réjouit prudemment du volume moins important de précipitations reçues dans la région. Cela pourrait légèrement atténuer la gravité des inondations attendues dimanche.

À Sherbrooke, la rivière Saint-François est sortie de son lit en fin de journée samedi. Une quinzaine de résidences sont visées par une évacuation préventive.

Trois résidences pour personnes âgées ont notamment été évacuées de façon préventive à Saint-Raymond, dans le secteur de Portneuf.

Le maire de Saint-Raymond, Daniel Dion, a dit espérer que la pluie cesse au moment où l’embâcle de la rivière Sainte-Anne cédait en début d’après-midi.

«Il y a beaucoup de glaces, si elles bouchent nos chenaux l’eau n’aura plus d’espace pour circuler et c’est là que ça déborde», a-t-il ajouté. Daniel Dion s’attend à ce que le point culminant de la rivière Sainte-Anne soit atteint dimanche soir.

À Beauceville, l’embâcle s’est déplacé vers Saint-Joseph. Des gens citoyens évacués la semaine dernière ont pu réintégrer leur demeure, mais alors que 38 résidences étaient inondées en avant-midi samedi, en début de soirée, le total était de 300. À Ste-Marie, 568 résidences ont été inondées.

Des effectifs de la Sûreté du Québec (SQ) ont été mobilisés à des endroits stratégiques pour faire face à la crue des eaux, particulièrement dans les régions de Chaudière-Appalaches et en Montérégie.

Des postes de commandement de la SQ ont été installés à Beauceville et à Rigaud, selon ce qu’a indiqué samedi matin la sergente Marie-Michèle Moore de la SQ. Des policiers font du porte-à-porte dans les secteurs les plus touchés afin de s’assurer que les résidents sont en sécurité.

La situation demeure préoccupante à Rigaud où la Ville rapporte avoir mis en place un poste de commandement pour accueillir les citoyens qui vont devoir évacuer. Des patrouilleurs de la Sûreté du Québec ainsi que des responsables d’Ambulance Saint-Jean, de la Garde côtière auxiliaire canadienne, de l’Association québécoise des bénévoles en recherche et sauvetage (AQBRS) et des intervenants psychosociaux seront sur place dimanche.

Laval s’inquiète d’une hausse des niveaux d’eau et des débits des rivières des Mille-Îles et des Prairies qui pourraient provoquer d’importantes inondations. Les citoyens des zones à risque sont invités à agir rapidement pour protéger leur résidence.

La porte-parole du service de police, Évelyne Boudreau, a mentionné que plus de 550 adresses avaient été visitées en porte-à-porte par des policiers et des pompiers. Trois citoyens ont fait la demande et obtenu un service d’hébergement.

La ville a identifié 1500 adresses à risque, selon ses observations des inondations de 2017. Chacune de ces propriétés va recevoir deux palettes de sacs de sable avant la fin de la journée samedi. Déjà plus de 1000 résidences avaient reçu leur part en milieu d’après-midi.

Évelyne Boudreau prévient cependant les citoyens que la responsabilité leur revient de se mobiliser pour protéger leur maison.

«On a livré les poches de sable, mais ce n’est pas la ville qui va construire les digues», a-t-elle souligné.

Une attention particulière est portée au pont qui lie l’île Bigras et l’île Jésus. Celui-ci pourrait être fermé si l’eau atteint la poutre de soutien. Une navette serait alors mise à la disposition des résidents.

De nombreuses routes de la province sont fermées ou font l’objet d’entraves sur certains tronçons. C’est le cas de la route 173 à Beauceville et à Saint-Joseph-de-Beauce; de la route 216 à Sainte-Marie; de la route 276 à Saint-Frédéric et à Saint-Joseph-de-Beauce; de la route 277 à Sainte-Aurélie; de la route 143 à Val-Joli en Estrie; de la route 131 à Notre-Dame-de-Lourdes; de la route 333 à Saint-Hippolyte; de l’autoroute 50 à Gatineau; de la route 307 à Val-des-Monts et à Bowman; de la route 317 à Saint-Sixte.

Prévisions météo

Selon Environnement Canada, les plus fortes accumulations de pluie seraient toutefois chose du passé bien que d’autres précipitations sont à prévoir.

«Ce qui s’en vient au cours des prochaines heures, ce sont des averses plus dispersées sur les régions de l’ouest: Montréal, les Laurentides, l’Outaouais. La pluie continue se poursuit sur le centre et l’est du Québec jusqu’en début d’après-midi et devrait s’estomper graduellement en soirée», a précisé le météorologue André Cantin.

Les régions plus à l’est, dont la Gaspésie, pourraient encore recevoir entre 20 à 25 millimètres de pluie. Les températures chaudes attendues pour la fin de semaine ainsi que lundi et mardi pourraient compliquer les choses en accélérant la fonte des glaces.

+

Inondations majeures en cours

Lac des Deux Montagnes - À la baie Quesnel - En baisse

Lac des Deux Montagnes - À la baie de Rigaud - En hausse

Rivière Beaurivage - À Saint-Étienne - En hausse

Rivière Chaudière - À Sainte-Marie - En hausse

Rivière Chaudière - À Saint-Georges - En baisse

Rivière Chaudière - À Scott - En hausse

Rivière Chaudière - À Saint-Joseph - En hausse

Rivière Chaudière - À Vallée-Jonction - En hausse

+

Inondations moyennes en cours

Rivière Chaudière - À Saint-Lambert-de-Lauzon - En hausse

Rivière Chaudière - Au barrage Sartigan - En baisse

Rivière Chaudière - À Beauceville - En baisse

Rivière Famine - Saint-Georges - En baisse

+

Inondations mineures en cours

Fleuve Saint-Laurent - À Bécancour - En hausse

Fleuve Saint-Laurent - À Port-Saint-François - En hausse

Fleuve Saint-Laurent - À Sorel - En hausse

Fleuve Saint-Laurent - Au lac Saint-Pierre - En hausse

Lac des Deux Montagnes - À Sainte-Anne-de-Bellevue - En hausse

Lac des Deux Montages - À Terrasse-Vaudreuil - En hausse

Lac des Deux Montagnes - À Pointe-Calumet - En hausse

Lac des Deux Montagnes - À Sainte-Anne-de-Bellevue - En hausse

Lac Louise - À Weedon - En hausse

Nicolet Sud-Ouest - En amont de la chute Nicolet - En hausse

Rivière au Saumon - En amont du ruisseau McGill - En hausse

Rivière Bécancour - En amont de la rivière Palmer - En hausse

Rivière Bécancour - En aval du pont de l’autoroute 20 - En hausse

Rivière Bulstrode - En aval du Barrage Beaudet - En baisse

Rivière de la Petite Nation - En amont de Ripon - En hausse

Rivière des Milles Iles - À Bois-des-Filion - En hausse

Rivière des Mille Îles - À Deux-Montagnes - En baisse

Rivière des Outaouais - À Ottawa - En hausse

Rivière des Outaouais - À Hull - En hausse

Rivière du Chicot - Au nord de l’autoroute 640 - En baisse

Rivière du Diable - En amont du pont de la route 117 - En hausse

Rivière du Nord - À Saint-Jérôme - En hausse

Rivière du Nord - À Lachute - En hausse

Rivière Etchemin - À Saint-Henri-de-Lévis - En baisse

Rivière Nelson - Secteur Val-Bélair à Québec - En hausse

Rivière Noire - À Sainte-Émélie-de-l’Énergie - En baisse

Rivière Ouareau - À la tête des chutes Dorwin - En hausse

Rivière Picanoc - À Gracefield - En hausse

Rivière Rouge - En amont des chutes McNeil - En hausse

Rivière Saint-Charles - En amont de la Lorette - En hausse

Rivière Saint-François - À Sherbrooke - En hausse

Rivière Yamaska - À Saint-Hyacinthe - En hausse