Un résident de l'immeuble descend d'une échelle alors que le feu fait rage derrière la fenêtre voisine.

Incendie suspect dans un immeuble à logements de Beauport

Un homme dans la soixantaine a été arrêté dimanche en lien avec un incendie dans un immeuble de 60 logements, dans l’arrondissement de Beauport.

L’individu fait partie des deux locataires ayant été transportés dans un centre hospitalier pour soigner ses blessures, précise le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ). Au total, 73 personnes étaient présentes dans l’immeuble de l’Office municipal d’habitation de Québec (OMHQ), situé au 3350 rue Joncas, lors des évènements.

L’homme, dont on ne craint pas pour sa vie, pourrait faire face à des accusations pour incendie criminel. Des responsables de la Croix-Rouge se sont déplacés sur les lieux pour prendre en charge les autres locataires. 

«Les résidents ont été transportés de façon temporaire dans un centre communautaire à proximité des lieux», indique le porte-parole du SPVQ, David Poitras. Le Réseau de transport de la Capitale a envoyé deux autobus sur le site pour transporter ces personnes, dont la majorité à mobilité réduite.

L’intervention des pompiers n’a pas été de tout repos. Un homme a été secouru d’une fenêtre du quatrième étage alors que les flammes surgissaient de la fenêtre tout juste à côté. L’homme a failli tomber, a raconté un témoin de la scène, lorsqu’il s’est engagé sur l’échelle que les pompiers lui avaient tendue. 

Une cinquantaine de pompiers et de nombreux ambulanciers ont été mobilisés.

Le feu a pris naissance au quatrième étage du bâtiment. À l’arrivée des pompiers, les flammes étaient violentes et la fumée s’est rapidement propagée au cinquième étage. Vers 21h30, les flammes avaient été rabattues par les pompiers. 

On ignore pour l’instant quand les résidents pourront réintégrer leur logement. Les dégâts sont importants, notamment au quatrième et cinquième étages, qui sont les plus touchés.

Le quadrilatère autour de l’immeuble a été fermé à la circulation pendant plus d’une heure. Des enquêteurs des crimes majeurs et des techniciens en scène de crime du SPVQ ont été dépêchés sur place. 

Avec Jean-Frédéric Moreau