Au total, 50 pompiers ont participé à l’intervention.  
Au total, 50 pompiers ont participé à l’intervention.  

Incendie dans un bâtiment de six logements de Limoilou

Judith Desmeules
Judith Desmeules
Le Soleil
Un incendie s’est déclaré dans un bâtiment de six logements, mercredi sur la 4e avenue dans Limoilou. Au moins, deux appartements ont été détruits par les flammes et ne pourront être réintégrés par les locataires.

Les pompiers ont été alertés de l’incendie à 15h17, pour le bâtiment situé au 398 4e avenue, plusieurs témoins ont aperçu les flammes et ont contacté le 911. 

Les premiers pompiers sur les lieux pouvaient constater une colonne de fumée noire à leur arrivée, d’autres effectifs ont rapidement été demandés. Au total, 50 pompiers ont participé à l’intervention.  

Le bâtiment de trois étages comprenait six logements. Les pompiers ont procédé à l’évacuation d’une dizaine de personnes. Le feu s’est déclaré dans la cuisine d’un logement du deuxième étage.  

«On a rapidement contrôlé l’incendie pour éviter la propagation aux autres étages. Les logements du premier étage ont subi des dommages par l’eau, mais ont été épargnés des flammes», précise Alexandre Lajoie, porte-parole du Service de protection contre l’incendie de la Ville de Québec (SPCIQ). 

Au total, 50 pompiers ont participé à l’intervention.  

Le bâtiment étant attaché à un autre, les pompiers ont aussi empêché la propagation du brasier vers les immeubles voisins. À 15h53, les flammes étaient abattues et les pompiers ont pu vérifier les risques de propagation à l’intérieur.  

L’alimentation en électricité a dû être interrompue dans le secteur.  

«Deux logements ont subi d’importants dommages avec l’incendie et les locataires ne pourront pas les réintégrer. Les autres logements n’ont pas de dommages comme tels, seulement pour l’alimentation en électricité ou des dommages causés par l’eau. Un des logements au premier étage est en réparation et n’est pas occupé en ce moment», précise aussi Alexandre Lajoie.  

Un autobus du RTC ainsi que la Croix-Rouge se sont déplacés sur les lieux afin de venir en aide aux locataires évacués.  

L’origine exacte de l’incendie n’a pas été déterminée, l'enquête se poursuit, mais comme les flammes ont débuté dans la cuisine, il semblerait que l’origine soit accidentelle.  

«Le SPCIQ rappelle qu’il faut être très prudent lorsqu’on cuisine, un incendie sur quatre débute dans la cuisine, souvent causé par la distraction», termine le porte-parole.