Le pompier Carmel Moreault est décédé après la chute d'un conduit de ventilation qui s'est effondré sur lui.

Incendie à l'usine Cascades au Témiscouata: pompier décédé à cause de l'effondrement d'un conduit de ventilation

MATANE – L'effondrement d'un conduit de ventilation survenu à la suite d'un incendie qui s'était déclaré à l'usine Cascades de Témiscouata-sur-le-Lac, le 1er mai, a coûté la vie du pompier volontaire Carmel Moreault. Telle est la principale conclusion de l'enquête menée par la CNESST.

Vers 19h30, le soir de l'accident, un feu se déclare dans la section de la sécherie de la machine à papier de l'usine Cascades Emballage carton-caisse Cabano. Les pompiers sont immédiatement appelés à intervenir sur les lieux. Vers 20h45, M. Moreault et deux autres pompiers effectuent une reconnaissance finale de l'endroit du sinistre afin de s'assurer que le foyer d'incendie ait été complètement maîtrisé. Au moment où le pompier Moreault passe sous la section chargée d'eau d'un conduit de ventilation servant au séchage du papier, celle-ci lui tombe dessus. L'homme en est dégagé par ses collègues, puis transporté à l'hôpital, où son décès est constaté.

Deux causes sont retenues par la Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST): la conception du système de ventilation a entraîné l'accumulation d'eau et celle-ci a causé la rupture de ses supports de fixation. À la suite des conclusions de l'enquête, Cascades a installé des systèmes de retenue pour stabiliser la charge du conduit de ventilation et un drain pour évacuer l'eau.