Le président de Taxi-Coop et représentant du Regroupement des intermédiaires du taxi de Québec, Abdallah Homsy

Homsy satisfait qu'«à peine une trentaine de chauffeurs de taxi» ait participé à la rencontre des Métallos

Le Regroupement des intermédiaires du taxi de Québec (RITQ) a été satisfait de constater qu'«à peine une trentaine de chauffeurs de taxi» ont assisté à la rencontre de lundi soir du Regroupement des travailleurs autonomes Métallos (RTAM), à laquelle auraient participé en catimini des représentants du RITQ.
«J'ai beaucoup de mal à m'expliquer qu'aussi peu de gens se soient présentés. Peut-être qu'ils sont satisfaits du travail qu'on fait, finalement», a lancé ironiquement Abdallah Homsy, le porte-parole du RITQ, par voie de communiqué, rappelant que les Métallos ont affirmé avoir reçu «beaucoup d'appels pour venir représenter les travailleurs de Québec». 
À noter que le RTAM est davantage implanté à Québec, et a été accusé de profiter du différend entre le RITQ et la Ville de Québec pour faire du maraudage dans la région.
Selon Benoît Jugand, porte-parole du RTAM, le regroupement représente une centaine de chauffeurs propriétaires à Québec, alors que le RITQ représenterait plus de 1200 chauffeurs.