La reconstruction des structures de l'autoroute Henri-IV, qui débouchera éventuellement sur un élargissement, fait partie des grands projets routiers en branle au Québec.

Heures de pointe difficiles en vue sur l'autoroute Henri-IV

Une première étape concrète du chantier de l'élargissement de l'autoroute Henri-IV débute aujourd'hui.
Le ministère des Transports du Québec (MTQ) prévoit remplacer les quatre ponts surplombant la rivière Lorette ainsi que la rue Rideau. Les heures de pointe s'annoncent donc difficiles à la hauteur du boulevard Wilfrid-Hamel, surtout en cette première semaine de travaux.
La circulation sera redirigée en direction nord sur deux voies temporaires aménagées préalablement par le MTQ. La chaussée y est moins large et la vitesse maximale est réduite à 80 km/h sur le chantier.
Les travaux de remplacement pour ces quatre structures, dans les deux directions, doivent être terminés en 2017 et représentent un investissement de 27 millions $, après quoi une deuxième phase du mégachantier sera lancée.
Rappelons que l'échéancier prévoit entre 10 et 15 ans de travaux sur Henri-IV