L’État sera plus à l’étroit qu’elle avait estimé pour la phase 2 du chantier à l’Enfant-Jésus. Les travaux déborderont donc sur le boulevard Henri-Bourrassa.

Henri-Bourassa dévié durant 4 ans

Le chantier du nouveau centre hospitalier en construction sur le site du pavillon de l’Enfant-Jésus manque de place. Pour les quatre prochaines années, il empiétera sur la piste cyclable du corridor des Cheminots et le boulevard Henri-Bourassa qui devront être déplacés.

«Les travaux vont commencer dès octobre», avertit un des porte-parole municipaux, David O’Brien. Ils s’étireront jusqu’au début décembre. Bien sûr, des perturbations sont à prévoir pour les usagers de la route : «Comme dans tout chantier, il peut y avoir quelques impacts ponctuels.»

«Le projet consiste à retirer le terre-plein central ainsi que les deux voies de circulation en direction nord», explique un document mis en ligne par la mairie jeudi. La route sera alors réaménagée plus à l’ouest sur quelques centaines de mètres. «La nouvelle géométrie proposée conservera deux voies par direction, avec des glissières de sécurité pour séparer les voies à contresens.»

À l’étroit

Il semble que la Société québécoise des infrastructures (SQI) a constaté qu’elle sera plus à l’étroit qu’escompté pour entreprendre la phase 2 du chantier de près de 2 milliards $. «[Cette phase] comprend, entre autres, la construction d’un nouveau bâtiment destiné aux soins critiques dont les travaux nécessiteront une excavation profonde en sous-sol, sur environ 300 mètres le long du boulevard Henri-Bourassa».

«Vu l’étendue de l’excavation sur le site, le nombre de bâtiments en construction en même temps, le gabarit projeté de la structure principale, les besoins logistiques [roulottes de chantier, stockage du matériel, etc.] et les contraintes de circulation sur le terrain, la SQI a constaté un manque d’espace pour permettre la construction du bâtiment destiné aux soins critiques», détaillent les documents de la mairie. «Elle propose donc de dévier des voies de circulation sur un tronçon du boulevard Henri-Bourassa, compris entre la 18e Rue et le futur accès au stationnement situé au nord de la 22e Rue.»

Tous ces travaux seront effectués au frais du gouvernement supérieur, tient à noter David O’Brien. Et c’est aussi l’État qui paiera pour des études qu’entend réaliser la Ville afin d’assurer la fluidité de la circulation sur les voies qui seront plus étroites. 

Où envoyer les vélos?

Une fois le boulevard Henri-Bourassa dévié, il ne restera cependant plus assez de surface pour les piétons et les cyclistes. Il est déjà décidé que le trottoir du côté de l’Enfant-Jésus sera tout simplement enlevé durant les quatre années.

Reste la piste cyclable du corridor des Cheminots. «La Ville évalue différentes hypothèses. Nous allons rencontrer les résidents et les cyclistes», indique David O’Brien.

Le contrat conclu entre la Ville et la SQI précise que «la piste cyclable existante sur le côté est du boulevard Henri-Bourassa sera maintenue en place au moins jusqu’au 1er novembre 2019, mais elle devra être déplacée et aménagée temporairement, pour une période de quatre ans, à un endroit qui reste à déterminer. La piste cyclable temporaire devra être fonctionnelle à compter du 1er mai 2020, date d’ouverture saisonnière des voies cyclables à Québec.»

«Une fois les travaux de la phase 2 du nouveau complexe hospitalier terminés, en principe à l’automne 2023, la SQI devra convenir avec la Ville […] du mode de remise en état des lieux.»