Les documents d'appels d'offres publiés récemment ne font pas mention du bétonnage de la surface de roulement pour la première série de travaux sur Henri-IV, qui s'échelonnera jusqu'en 2016.

Grand dérangement à venir sur Henri-IV

C'est difficile à croire, mais l'hiver achève vraiment. Le ministère des Transports du Québec (MTQ) annonce la reprise imminente des travaux, et donc de la congestion, sur l'autoroute Henri-IV. Cette année, les ponts de la rue Rideau et de la rivière Lorette en direction sud seront démolis et reconstruits.
Il y a eu quelques travaux préparatoires l'an dernier sur ce chantier de 27 millions $ qui ouvre la voie à l'élargissement de l'autoroute Henri-IV entre les autoroutes Charest et Félix-Leclerc. Les chaussées ont été élargies, un pont temporaire a été construit au-dessus de la rivière Lorette, et les glissières de sécurité ont été renforcées sur le viaduc de la rue Rideau.
Cette année, le grand dérangement commence vraiment. Les structures datant de la fin des années 60 seront démolies pour être reconstruites plus larges, gagnant une voie supplémentaire dans chaque direction. Au-dessus de la rivière Lorette, les ponts prendront de la hauteur pour une meilleure évacuation de l'eau et des débris en cas de coup d'eau. Ce sera aussi l'occasion de moderniser les systèmes de drainage, d'éclairage et de signalisation.
interventions du côté sud
En 2015, les interventions seront concentrées en direction sud. La circulation sera donc redirigée sur les structures nord. En 2016, ce sera l'inverse. Des travaux de finition sont prévus en 2017.
Pendant deux ans, il y aura donc quatre voies de circulation, deux dans chaque direction, sur une même chaussée. Les voies seront nécessairement déviées et rétrécies. La vitesse sera abaissée à 80 km/h, voire à 70 km/h, dans les zones reconfigurées. Des ralentissements sont à prévoir, particulièrement aux heures de pointe.
«Un suivi rigoureux sera exercé tout au long du projet, et tous les efforts nécessaires seront consentis pour atténuer les répercussions de ces importantes interventions», dit le communiqué de presse annonçant le chantier publié vendredi. Guillaume Paradis, porte-parole du MTQ, invite les usagers de la route qui peuvent adapter leurs déplacements à utiliser davantage l'autoroute Robert-Bourassa.
Le chantier s'activera dès le9 mars avec la mise en place de la signalisation. La circulation sera déviée à partir du 16 mars. Les ouvriers travailleront de jour, de 7h à 17h30 du lundi au vendredi, mais aussi le soir, la nuit et les fins de semaine à différentes occasions.