Des travaux auront lieu sur l’avenue Cartier cet été entre le boulevard René-Lévesque et le chemin Sainte-Foy. Le président de la SDC, Kim Colonna, invite les citoyens à venir tout de même dans les commerces.

Grand chantier dans Montcalm: venez quand même, dit la SDC

Même si un grand chantier routier aura lieu dans le quartier Montcalm cet été, ce n’est pas une raison pour déserter les boutiques, épiceries et restaurants qui seront accessibles malgré les travaux, clame la société de développement commercial (SDC) locale. Elle redoute l’exode de la clientèle.

Pas de panique! semblaient vouloir s’écrier les ambassadeurs des commerçants en discutant avec Le Soleil mercredi. La lecture d’une manchette annonçant des entraves à la circulation de mai à novembre les a fait sursauter : «Je vous contacte à la suite de l’article paru ce matin et qui m’a passablement fait réagir...» nous a interpelé le président de la SDC et copropriétaire du bar à vin Petits Creux, Kim Colonna.

Il craint que les habitués évitent le secteur durant la belle saison en apprenant que la Ville y réalisera des travaux d’infrastructure majeurs qui compliqueront la circulation automobile et piétonnière. «[En lisant l’article], on pense que le quartier va être l’endroit à éviter tout l’été, ce qui n’est pas le cas du tout.»

Il demeure que, de la mi-mai à la fin juin, le chemin Sainte-Foy sera bloqué près de l’intersection avec l’avenue Cartier. Et que la section nord de la même avenue Cartier sera excavée du début août à novembre. Sans compter les blocages temporaires d’autres voies comme la rue Sherbrooke, l’avenue De Salaberry et le boulevard René-Lévesque.

Pas la moitié sud

M. Colonna insiste cependant sur le fait que la moitié sud de l’avenue Cartier sera épargnée. Et que des passerelles garantiront l’accessibilité des entreprises du nord. «Les commerçants seront ravis d’accueillir la clientèle.»

«La Ville a fait ses devoirs pour que ces travaux-là aient le moins d’impact possible», ajoute le directeur général de la SDC, Jean-Pierre Bédard. Des fonds publics seront alloués pour guider les consommateurs vers les boutiques, faire de la promotion, accélérer le chantier lorsque c’est possible…

Kim Colonna convient cependant que l’été sera plus difficile pour les entrepreneurs du «bas» de Cartier. «C’est sûr que ceux qui sont sur la partie touchée, ils vont le ressentir.»

La Ville appliquera alors son nouveau programme de compensation. «On est un peu le projet-pilote.»