Le chef de Québec21, Jean-François Gosselin

Gosselin doute de la pertinence du voyage du maire

Le chef de Québec21, Jean-François Gosselin, doute de la pertinence du séjour en France du maire de Québec.

Régis Labeaume est dans l’Hexagone depuis le 22 novembre et sera de retour le 2 décembre. Des visites à Rennes, Nantes, Saint-Nazaire, Saint-Malo et Paris sont inscrites à son agenda afin, espère-t-il, de convaincre des cousins de pourvoir les postes vacants dans les entreprises de la capitale.

«J’ai de la misère à suivre le maire. On dirait que c’est beaucoup d’improvisation, c’est pas de plan», critique le chef de l’Opposition officielle à l’hôtel de ville, Jean-François Gosselin. «Il est parti en disant qu’il allait faire un voyage pour recruter, pour combler la pénurie de main-d’œuvre qu’on a ici à Québec. On a dit qu’on était d’accord avec ça parce que les employeurs le demandaient. Mais là, en même temps, il a l’air encore une fois d’un enfant dans un magasin de jouets. Il voit des choses là-bas et il veut ramener ça à Québec.»

M. Gosselin évalue, par ailleurs, que le maire n’avait pas à voler outre-Atlantique pour constater que le processus d’immigration est lourd. «Il a parlé que Québec avait mauvaise réputation pour attirer des immigrants. Le maire n’avait pas besoin d’aller en France pour découvrir ça. Ça fait des mois que je lui dis.»

«C’est un voyage de 11 jours en France. J’espère que lundi soir [au conseil municipal] il va pouvoir nous dire concrètement qu’est-ce que ça a donné aux citoyens de la ville de Québec son voyage en France.»

À LIRE AUSSI : Quartiers résidentiels: Québec21 veut freiner les autos [VIDÉO]