Le Soleil
«Le transport en commun, c’est un enjeu régional. Avec Québec 21, fini les guerres de clocher. Le transport en commun va faire partie de ça aussi. On va s’asseoir avec nos partenaires, autant ceux de Lévis que ceux de la couronne nord, Stoneham, Lac-Beauport, toute la vallée de la Jacques-Cartier», a statué le chef Jean-François Gosselin, en conférence de presse à Val-Bélair, mardi.
«Le transport en commun, c’est un enjeu régional. Avec Québec 21, fini les guerres de clocher. Le transport en commun va faire partie de ça aussi. On va s’asseoir avec nos partenaires, autant ceux de Lévis que ceux de la couronne nord, Stoneham, Lac-Beauport, toute la vallée de la Jacques-Cartier», a statué le chef Jean-François Gosselin, en conférence de presse à Val-Bélair, mardi.

Gosselin à la défense de l’autobus

Annie Morin
Annie Morin
Le Soleil
Après avoir fait l’apologie d’un troisième lien routier Québec-Lévis, Québec 21 se pose maintenant en défenseur de l’autobus. Le parti associé à la droite vise un redéploiement régional des bus et une harmonisation des tarifs entre les deux rives. Il pourrait même réduire le prix d’un billet en fonction de la distance parcourue : plus un usager partirait de loin, moins ça lui coûterait cher.