Le Soleil
Le groupe de municipalités souhaite que la distance minimale entre une opération de fractionnement hydraulique pour exploiter les gaz de schiste et une source d’eau potable soit fixée à deux kilomètres plutôt que les 500 m permis par le règlement.
Le groupe de municipalités souhaite que la distance minimale entre une opération de fractionnement hydraulique pour exploiter les gaz de schiste et une source d’eau potable soit fixée à deux kilomètres plutôt que les 500 m permis par le règlement.

Gaz de schiste: les villes ont changé de ton, dit la ministre

Ian Bussières
Ian Bussières
Le Soleil
La menace d’une requête en jugement déclaratoire brandie par 81 municipalités du Québec dans le dossier de la réglementation entourant l’exploitation des gaz de schiste constitue un «changement de ton» de la part des municipalités, selon la ministre de l’Environnement Isabelle Melançon.