L'hôpital de Gaspé est touché par une éclosion de COVID-19.
L'hôpital de Gaspé est touché par une éclosion de COVID-19.

Gaspésie: demande pour repasser en zone orange et éclosions liées à la chasse

Simon Carmichael
Simon Carmichael
Initiative de journalisme local - Le Soleil
La santé publique gaspésienne a demandé au gouvernement que la MRC d’Avignon repasse en zone orange à la vue d’une accalmie des infections à la COVID-19 dans le secteur. Lundi, la région a ajouté 21 cas à son bilan, dont plusieurs liées à des éclosions dans des camps de chasse, comme le craignaient les autorités sanitaires

Après avoir annoncé 20 cas samedi et 16 dimanche, la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine rapporte 21 nouvelles infections sur son territoire lundi, dans tous les secteurs.

Comme la situation s’améliore dans la MRC d’Avignon, où se trouvent les municipalités de Nouvelle, de Carleton-sur-Mer et de Maria, toutes trois en zone rouge, la santé publique régionale affirme avoir demandé au gouvernement que la région retourne en zone orange. «La situation dans Avignon semble calme [...] nous avons fait la demande au gouvernement [pour repasser en zone orange], maintenant on attend la réponse», note le directeur régional de la santé publique, Dr Yv Bonnier-Viger. Aucun cas n’a été rapporté dans cette zone pour une troisième journée consécutive.

La Haute-Gaspésie rapporte trois nouveaux cas, vraisemblablement liés à la chasse selon la santé publique. Depuis l’automne, la Haute-Gaspésie a été épargnée par la deuxième vague du virus, annonçant à peine une poignée de cas. «Il s’agit d’un effet secondaire de la chasse. C’est un exemple très concret», explique le directeur régional de la santé publique, Dr Yv Bonnier-Viger.

Les MRC du Rocher-Percé et de Bonaventure rapportent toutes deux sept nouvelles infections à la maladie à coronavirus. 82 des 193 cas actifs en Gaspésie et aux Îles de la Madeleine se retrouvent d’ailleurs dans cette dernière. La région de Paspébiac inquiète particulièrement la santé publique. «On s’est demandé si on devait passer en zone rouge [dans Bonaventure], mais on connaît les problèmes et comment les adresser. Ce n’est pas nécessaire pour l’instant», rapporte M. Bonnier-Viger. La MRC de la Côte-de-Gaspé annonce de son côté quatre nouveaux cas.

Le CHSLD de New Carlisle est le seul centre de soin sous éclosion ajoutant des cas à son bilan, avec deux nouveaux employés infectés. Le CISSS de la Gaspésie annonce aussi la fin officielle de l’éclosion au CHSLD de Maria, durement frappé en début de deuxième vague. Neuf personnes sont décédées du virus dans cet établissement. Les hospitalisations sont en baisse de deux, portant le total à 11.

Éclosion dans les écoles et à la chasse

Comme le craignait la santé publique régionale, plusieurs éclosions sont survenues dans les camps de chasse de la région au cours des derniers jours. «Il y a eu, comme on le croyait, de grosses éclosions un peu partout liées à la chasse», a expliqué en entrevue le directeur régional de la santé publique, Dr Yv Bonnier-Viger, ajoutant que les personnes touchées proviennent autant de la région que de l’extérieur.

Plusieurs écoles de la péninsule sont aussi touchées par le virus, alors que plusieurs classes ont été placées en isolement à la maison d’un bout à l’autre de la Gaspésie. Au centre de services scolaires des Chics-Chocs, par exemple, quatre classes de quatre établissements sont isolées dans les deux écoles secondaires de Gaspé ainsi que deux écoles primaires de la ville.